Nokogiriyama : escapade au Nihon-ji et son bouddha géant.

Mis à jour le

Dans un article précédent, Matt vous proposait 9 visites autour de Tokyo réalisables en une journée ou une demi-journée. Nous avons déjà rédigé des articles sur 6 d’entre elles, le Mont Takao, Kawaguchiko, Nikko, yokohama, Kamakura et aussi Ushiku. Aujourd’hui je vais vous parler d’une visite coup de cœur (oui j’ai beaucoup de coup de cœur, je sais). Je vous emmène avec moi découvrir Nokogiriyama par une belle journée d’avril !

[su_tab title=”NOTRE AVIS EN PASSANT”] [su_animate type=”fadeInUp”]

Peut-être était-ce à cause du beau temps, de l’atmosphère du village de pêcheur à ses pieds, des milliers d’escaliers… mais le mont Nokogiri et son temple Nihon-ji m’ont laissé un souvenir impérissable. Une ambiance unique loin de la foule, des découvertes et points de vues à couper le souffle !

[/su_animate] [/su_tab]

[su_tab title=”INFOS PRATIQUES”] [su_animate type=”fadeInUp”]

  • Horaires :
    de 9h à 18h (en juillet-août)
    de 9h à 17h (du 16 février au 15 novembre)
    de 9h à 16h (du 16 novembre au 15 février)
  • Prix : ¥600 l’entrée du Nihon-ji | ¥930 l’aller-retour en téléphérique
  • Site officiel : Ici.

[/su_animate] [/su_tab]

[su_tab title=”SE RENDRE A NOKOGIRIYAMA”] [su_animate type=”fadeInUp”]

Depuis la Tokyo station : prendre la JR Sobu Line Rapid Service  for KIMITSU jusqu’à CHIBA. Puis jusqu’à KIMITSU. Changer pour la JR Uchibo Line  for TATEYAMA jusqu’à HAMAKANAYA. ¥1940, éligible JR pass.

Il y a aussi possibilité d’y aller en bateau :
Via le Tokyo-wan Ferry, il faudra traverser à partir du port KURIHAMA jusqu’au port KANAYA. La traversée dure environ 40min. ¥700, non éligible JR Pass.

[/su_animate] [/su_tab]

[su_tabs]

A quelques heures de Tokyo, Nokogiriyama est une destination encore assez peu connue du grand public mais qui mérite tellement le détour !

Loin du tumulte de Tokyo.

Nokogiriyama station

A peine sortis de la station Hama-Kanaya, un changement radical d’ambiance opère, on arrive dans une ville bordée d’eau et bercée par les sons de la nature. J’ai toujours aimé les petites stations de train comme celle-ci (même si généralement rien n’est écrit en anglais).

Il faudra marcher quelques minutes avant d’atteindre le pieds du téléphérique. On en profite pour flâner au bords de l’eau et partir à la recherche d’un restaurant.

Nokogiriyama port

Alors, je ne sais pas si on a mal cherché, mais du coup on a rien trouvé mis à part une échoppe. Nous voici donc avec des chips et des gâteaux pour une grosse journée de marche (on apprend jamais de ses erreurs ! 😀 cf : notre journée au Fushimi inari taisha ou celle à Shikanoshima).

Donc pense-bête si jamais vous comptez vous rendre à Nokogiriyama, emportez des onigiris dans votre sac ! ^^

Nokogiriyama : le mont en scie.

Nokogiriyama signifie mont scié. Il s’appelait avant, Kenkon-zan Nihon-ji, mais fût rebaptisé Nokogiriyama. Anciennement, il y avait une carrière et l’exploitation de la pierre laissa ici et là, de grandes entailles. Une découpe en dents de scie. Depuis la gare, le motif est bien apparent.

Stone quarry ruins

Les chemins qu’empruntaient les charettes servent aujourd’hui de chemins de randonnées permettant de rejoindre le mont Nokogiri et le Nihonji. On choisit la facilité, et empruntons le téléphérique, ¥500 l’aller simple, ¥930 l’aller-retour. L’entrée au Nihon-ji coûtera ¥600.

Une magnifique vue sur la baie

Top Nokogiriyama

Le mont Nokogiri culmine à 329m et nous offre un panorama magnifique . Par temps clair, il est possible de voir le mont Fuji mais nous n’avons pas eu cette chance.

Vue Mont Nokogiri
Vue top Nokogiriyama

Se sentir toute petite.

On commence notre visite par le chemin nous menant à la Hyakushaku Kannon. Une statue gravée à même la roche de plus de 30m de haut. En suivant le chemin, elle se découvre à nous comme par magie. Et PAF ! C’est la claque et l’émerveillement en même temps ! Wouh, elle est là, impressionnante, imposante, et je suis ici, à me sentir toute petite, les paillettes dans les yeux. Comme un exploratrice qui viendrait de découvrir un trésor.

Hyakushahu kannon

Le point de vue vers l’enfer.

Un peu plus loin se trouve le Jigoku Nozoki, la vue de l’enfer. Si vous voulez faire le plein de sensation, vous êtes à la bonne place. Le point de vue est vertigineux et il faut avoir une confiance aveugle sur les barrières de sécurité ! 😀

Jigoku Nozoki

Plus de 1500 Rakan et presque le double de marches !

Une fois le Jigoku Nozoki passé, s’en suit une randonnée très agréable à flanc de falaise. Celle-ci est agrémentée de plus de 1500 statuettes de Rakan, des disciples de Bouddha. Vous croiserez ces statues avec soit le visage abimé, soit carrément décapitée (puis recollée). En effet, un mouvement anti-bouddhiste se chargea de les détruire durant l’ère Meiji.

detail visage sengohyaku rakan
Nokogiriyama rakan
Nokogiriyama detail sengohyaku rakan
Nokogiriyama statues

L’érosion a créé de magnifiques formes dans la roche et les statues y sont disposées un peu partout, le rendu est spectaculaire. On déambule au milieu de la nature, des tunnels et beaucoup, mais alors beaucoup d’escaliers ! 😀 Il y a près de 2600 marches mais finalement en descendant on ne s’en rend pas trop compte puisqu’on s’arrête pour admirer les statues.

rakan nokogiri
vue chemin Nokogiri
Nokogiriyama step
escaliers mont nokogiri
chemin mont nokogiri

Nokogiriyama : le plus grand Bouddha assis du Japon.

Le Nihon-ji est plein de surprises. Au bout d’un certain temps, nous arrivons au Daibutsumaesando, le chemin vers le grand Bouddha. On y trouve un Jizô et un amas de statuettes.

jizo nihonji
Jizo Nihonji

Puis s’offre à nous le gigantesque Ishidaibutsu, un Bouddha assis de 31,05m, le plus grand du Japon.

Nokogiriyama ishidaibutsu
Bouddha Nokogiriyama

Juste à côté du Bouddha se trouve une petite place parfaite pour une pause goûter ! On reprend des forces car les marches retour vont piquer !

Sur le chemin du retour, on traverse différents bâtiments qui constituent le complexe du Nihon-ji et l’ascension de nombreuses marches. C’était plus simple à l’aller ^^.

On prend le téléphérique en sens inverse et nous voilà de retour en bas du mont Nokogiri. On jette un dernier regard (sur ma femme, mon fils et mon domaine : bien joué si vous avez la référence !) sur le port et c’est parti pour une sieste de récupération dans le train !

Mon avis sur Nokogiriyama.

Allez-y ! Ça vaut vraiment le coup d’œil et ça fait un bien fou de se trouver dans un endroit loin de la foule, un peu mystique et d’une beauté sans pareille. Une jolie journée de visite autour de Tokyo, accessible avec le JR Pass. Bref, encore une belle découverte !

8
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
4 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
MattKreissOlivierCindy Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Olivier
Membre

Waouh ça en jette ! Je savais que le sites était assez grandiose mais pas à ce point. Vos photos nombre bien l’échelle des statues et du grand bouddha. Et les stries d’érosion sur les grottes sont superbes, on dirait un cadre créé exprès pour les jizo. Hop, encore un truc à rajouter à ma to do list qui n’en peut déjà plus hahaha. Petite question timing : combien de temps il faut compter pour une visite à la cool (en mode je prends en photo tous les jizo un par un ?). Merci pour le retour !

Olivier
Membre

Merci Cindy ! C’est donc parfait pour un daytrip depuis Tokyo. Il va falloir que je programme ça prochainement avant que ça ne devienne trop connu.

Matt
Admin

Oui Nokogiriyama c’était une des très bonnes surprises de notre trip, je te le conseille vraiment 🙂

Kreiss
Invité
Kreiss

Bonjour Matt et Cindy, nous comptons visiter ce site l’année prochaine en maiavec le jr pass. Pouvezvous me dire comment s’y rendre depuis Tokyo avec le jr pass ? Merci beaucoup. Je vous félicite pour votre merveilleux site web. Une véritable mine d’informations et de découvertes.

Matt
Admin

Bonjour et merci beaucoup.
Voilà comment s’y rendre avec un JR pass : Depuis la Tokyo station : prendre la JR Sobu Line Rapid Service for KIMITSU jusqu’à CHIBA. Puis jusqu’à KIMITSU. Changer pour la JR Uchibo Line for TATEYAMA jusqu’à HAMAKANAYA. ¥1940.

Kreiss
Invité
Kreiss

Merci Matt. Ce n’est pas totalement gratuit avec le jr pass?

Matt
Admin

Si tout est couvert tant que tu utilises les lignes JR 😉