Temples et sanctuaires de Tokyo : les incontournables.

Mis à jour le

Tokyo est la ville incontournable de tout premier voyage au Japon. On y vient pour découvrir la modernité et le rythme effréné d’une ville qui ne dort jamais. Mais Tokyo est également une mégapole qui a su conserver son côté traditionnel.  Dans cet article sur les temples et sanctuaires de Tokyo je vais essayer de vous présenter tous ceux que l’on a visités et que nous avons aimés. Certains pour leur taille impressionnante, d’autres pour leur côté insolite ou encore leur histoire. À vous ensuite de les rajouter sur votre liste de voyage lors de votre prochain séjour si vous le souhaitez.

Temples et sanctuaires de Tokyo :

Sensoji : le plus vieux temple de Tokyo.

senso-ji temple tokyo

Impossible de faire un article sur les temples de Tokyo sans commencer par le Senso-ji. Situé dans le quartier d’Asakusa il en est la principale « attraction ». Dédié à la déesse Kannon, il faut passer les deux portes Kaminari-mon (porte du tonnerre) et Hôzômon (porte de la salle aux trésors) pour accéder au bâtiment principal. Entre les deux portes se trouvent la Nakamise Dori, une rue commerçante où vous retrouverez de nombreuses échoppes vendant aussi bien des souvenirs que des spécialités sucrées ou salées.

Adresse : 111-0032 Tōkyō-to, Taitō-ku, Asakusa, 2 Chome−3−1

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Zôjôji : le temple aux pieds de la Tokyo Tower.

zojo-ji temple tokyo

Un temple lui aussi très célèbre de la capitale, situé dans le quartier de Minato. C’est un temple funéraire pour la famille Tokugawa. Plutôt imposant, il se trouve à quelques minutes à pieds de la Tokyo Tower. Vous croiserez de nombreuses statues de Jizo à l’arrière du temple. Le bâtiment principal est très impressionnant et sa porte Sangedatsu-mon l’est tout autant.

Adresse : 105-0011 Tōkyō-to, Minato-ku, 港区Shibakōen, 4 Chome−4−7−35

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Gokokuji : le grand méconnu.

gokoku-ji temple tokyoArticle complet sur le Gokukuji

On n’en entend jamais parlé mais pourtant le Gokokuji n’a rien à envier aux temples les plus célèbres de la capitale. Situé dans le quartier de Bunkyo, il s’agit d’un temple de la secte Shingon. Fondé en 1681, il a survécu aux bombardements de la seconde guerre mondiale. L’intérieur du bâtiment principal est magnifique avec ses peintures et statues mais l’extérieur vaut également le détour. Un grand cimetière, un bouddha et une pagode font partie de ce que vous pouvez y voir. Un coup de cœur pour nous en tout cas.

Adresse : 112-0012 Tokyo, Bunkyo, Otsuka, 5 Chome−40-1

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Sengaku-ji : le temple des 47 Rônin.

sengakuji temple tokyo

Ce temple situé dans le quartier de Takanawa est l’endroit où reposent les 47 Rônin. Si vous ne connaissez pas l’histoire voici le lien Wikipedia. Dans ce temple vous trouverez donc le cimetière avec les tombes de ces Rônin mais également un musée très intéressant sur leur histoire et une autre section où les statues des Rônin sont exposées. Une très bonne surprise.

Adresse : 108-0074 Tōkyō-to, Minato-ku, Takanawa, 2 Chome−11-1

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Kanda Myiojin : sanctuaire dans le quartier Otaku.

kandamyojin sanctuaire tokyo

Situé non loin de la gare d’Akihabara, le Kanda Myiojin est un sanctuaire qui a 1270 ans. La porte d’entrée est très jolie avec ses parures dorées et ses décorations. C’est le point de départ du Kanda Matsuri, l’un des trois principaux matsuri de Tokyo. Parfait à visiter en complément d’une journée de boutiques à Akihabara, le quartier geek/otaku de Tokyo. Vous trouverez d’ailleurs au Kanda Myiojin des plaquettes ema dessinées avec des personnages de manga.

Adresse : 101-0021 Tōkyō-to, Chiyoda-ku, Sotokanda, 2 Chome−16-2

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Atago Jinja : prendre de la hauteur.

atago jinja sanctuaire tokyo

Construit en 1603, l’Atago Jinja est un sanctuaire Shinto dans l’arrondissement de Minato. Il est perché sur une colline à 26 mètres de hauteur. Vous pourrez y accéder en prenant des escaliers assez raides. Le sanctuaire est assez petit mais cache un étang à carpes au cœur d’une nature luxuriante du plus bel effet. Une balade reposante en plein cœur d’un quartier d’affaires.

Adresse : 105-0002 Tokyo, Minato, Atago, 1−5−3

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Trouver un hôtel à Tokyo



Booking.com

Tennoji : temple en plein cœur du grand cimetière de Yanaka.

tenno-ji temple tokyo

Celui-ci fait partie des plus petits de cette liste. Mais sa petite taille lui confère un côté très reposant.  On y trouve une magnifique statue de Bouddha en bronze. Situé dans le quartier de Nippori, il est accolé au fameux cimetière de Yanaka. Ce cimetière énorme est également un des spots à cerisiers les plus jolis de Tokyo.

Adresse : 110-0001 Tokyo, Taito, Yanaka, 7 Chome-14-8

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Nezu Jinja : un chemin de Torii et des azalées.

nezu jinja sanctuaire tokyo

Comme son nom l’indique vous trouverez ce magnifique sanctuaire dans le quartier de Nezu. Fondé en 1705 il possède un grand jardin d’azalées dont le pic de floraison se situe entre avril et mai. Si vous visitez Tokyo à cette période, profitez du festival en l’honneur de celles-ci. Vous y trouverez également un chemin de Torii, certes moins grand que le celui du célébrissime Fushimi Inari Taisha de Kyoto mais toutefois extrêmement sympathique.

Adresse : 113-0031 Tokyo, Bunkyo, Nezu, 1 Chome-28-9

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Meiji Jingu : le calme au milieu de Shibuya.

meiji jingu sanctuaire tokyoArticle complet sur le Meiji Jingu

Celui-ci je pense que vous le connaissez. C’est le sanctuaire dédié aux âmes de l’Empereur Meiji, et de sa femme l’Impératrice Shōken morts en 1912 et 1914. C’est le plus grand lieu du culte Shintoïste de tout le Japon. Véritable havre de paix au cœur d’une forêt de 700000 mètres carré, s’y promener permet d’échapper à l’effervescence d’Harajuku et Shibuya situés juste à côté.

Adresse : 151-8557 Tokyo, Shibuya, Yoyogikamizonocho, 1-1

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Les temples et sanctuaires de Zoshigaya.

temples de zoshigaya tokyo

Si vous ne connaissez pas le petit quartier de Zoshigaya je vous laisse le découvrir ici.

Dans ce quartier résidentiel très calme se trouvent quelques temples et sanctuaires qui valent le détour. Vous trouverez notamment le sanctuaire Iko Inari dédié à la déesse Inari. Plus loin se trouve le Homyo-ji, un temple un petit peu caché où les chats règnent en maitre et qui est magnifique sous les cerisiers. Vous trouverez également le Koshimojin-do, un sanctuaire qui porte chance aux femmes enceintes et qui abrite un abricotier de 32 mètres de hauteur. Il y a également quelques autres petits sanctuaires et temples un peu partout mais je n’ai pas les noms et n’ai cité que les principaux.

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Gotokuji : le temple des maneki neko.

gotoku-ji temples tokyo

Lire l’article complet sur le Gotokuji

Au calme dans le quartier de Setagaya à quelques minutes de Shibuya se trouve le Gotokuji. Le temple est surtout connu pour la présence de statuettes de Maneki Neko. Au-delà de ça, la visite en reste très plaisante et permet de sortir quelques heures de la foule du centre-ville.

Adresse : 154-0021 Tokyo, 世田谷区Gotokuji, 2−24−7

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Yasukuni Jinja : dédié aux soldats morts pour l’empereur.

yasukuni jinja sanctuaire tokyo

Situé dans le quartier de Shiyoda, il fut édifié en 1869 pour rendre hommage aux soldats morts pour l’empereur. Il fait polémique en asie car des criminels de guerre y sont également déifiés, des criminels de l’époque colonialiste du Japon. Des rassemblements nationalistes peuvent avoir lieu à proximité de ce sanctuaire. Malgré cela il n’en reste pas moins très agréable à visiter, son grand Torii de fer est impressionnant et c’est également un joli spot à cerisiers pendant les floraisons.

Adresse : 102-8246 Tokyo, Chiyoda, Kudankita, 3 Chome-1-1

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Temples et sanctuaires de Tokyo insolites :

Ces quelques temples et sanctuaires de Tokyo sont un peu moins indispensables mais je les ai trouvés assez intéressants pour les citer dans cette liste. N’hésitez pas à les visiter si vous passez pas loin d’un endroit proche de l’un d’eux.

Kappa-dera : la légende du Kappa.

kappa dera temple tokyo

Le kappa est un monstre du folklore japonais. À mi-chemin entre la tortue et le goblin c’est un Yokai qui attire les humains au bord de l’eau pour les attraper et les couler. Et bien sachez qu’il y a un temple à Tokyo qui est dédié à cette créature. Très petit, le Kappa dera est célèbre pour abriter une « vraie » patte de Kappa et des peintures de la bête. Assez drôle, n’oubliez pas d’aller y faire un tour si vous vous rendez à Kappabashi suji (proche d’Asakusa) pour faire des emplettes, il se trouve juste à côté.

Adresse : 111-0036 Tokyo, Taito, 松が谷3-7-2

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Sugamo Oudai Kannondō : on ne revient jamais sur ses pas.

sugamo oudai kannondo temple tokyo

Situé dans le quartier de Sugamo, réputé pour être le Harajuku des grand-mères. Son temple le plus connu est le Kogan-ji avec sa statue de Jizo qui soigne les rhumatismes et les douleurs. Mais il y a un peu plus loin un temple qui a retenu notre intention car c’était la première fois que nous en voyions avec une forme pareille. Les chemins pour monter et descendre ne se croisent pas, ainsi on ne revient jamais sur ses pas. Tout en haut se trouve une statue de la déesse Kannon. Un temple à tester si vous passez par Sugamo.

Adresse : 3-20-1 Nishi-Sugamo, Toshima-ku, Tokyo

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Fukagawa fudo-do : les statuettes de cristal.

fudo do temple tokyo

Son aspect extérieur interpelle déjà car très moderne pour un temple. Ce n’est pas tout le temps que l’on croise un temple avec un panneau à LED pour annoncer l’heure du prochain rituel. Mais c’est surtout pour son intérieur que je le classe dans les insolites. En effet, vous y trouverez des milliers de statuettes de Fudōmyō-ō (dieu de la justice avec son épée) en cristal. Le couloir à traverser où sont entreposées ces statues est du plus bel effet.

Adresse : 1-17-13 Tomioka, Koto-ku, Tokyo

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Jomyo-in : des statuettes de Jizo par dizaines de milliers.

jomyo-in tokyo

Encore un temple méconnu de Tokyo. Entre Yanaka et Ueno, ce petit temple est littéralement rempli de statues de Jizo. Il est dit qu’il y en aurait 84000. Découvert complètement par hasard en nous promenant dans Yanaka et après être sortis du Tenno-ji ce fut une très belle surprise.

Adresse : 2 Chome-6-4 Uenosakuragi, Taito, Tokyo 110-0002

[su_divider top=”no” divider_color=”#e8e7e7″ size=”1″]

Conclusion sur les temples et sanctuaires de Tokyo :

Voici donc une liste non exhaustive des temples et sanctuaires de Tokyo que vous pouvez visiter. Tous sont entièrement gratuits (mis à part l’entrée pour le musée du Sengaku-ji). Ici je vous ai fait un rapide descriptif de chacun. Des articles plus complets sont soit déjà présents soit viendront compléter cet article au fur et à mesure. Si vous avez découvert un temple ou un sanctuaire ou que vous en connaissez d’autres qui valent le coup n’hésitez pas à me le dire dans les commentaires.

Tokyo est une ville certes moderne mais elle garde son aspect traditionnel et s’échapper du bruit pour trouver un temple ou un sanctuaire ne sera pas difficile. J’espère que cet article vous aura plu, si c’est le cas n’hésitez pas à le partager.

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
MattSamsha Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Samsha
Invité

C’est super beau! J’aimerais beaucoup voyager au Japon.