Gokokuji : un temple à Tokyo magnifique mais méconnu.

Mis à jour le

Je l’avais déjà brièvement évoqué dans l’article consacré aux temples et sanctuaires de Tokyo, voici aujourd’hui mon article consacré au Gokokuji. Jamais mentionné nul part dans les visites à Tokyo, ce temple est pourtant vraiment magnifique et mérite selon moi que l’on s’y attarde. Surtout qu’il est très facile d’accès en métro. Survivant des bombardements de la seconde guerre mondiale, c’est aussi l’un des plus vieux édifices en bois de la capitale.

Gokokuji : en face de la station de métro du même nom.

Située à 2 stations d’Ikebukuro sur la ligne Yurakucho de Tokyo métro, la station Gokokuji est vraiment super simple d’accès. En sortant de la station on voit directement (ou presque) la première porte d’entrée du temple Niô-mon. C’est parti pour la visite.

gokokuji station

Une fois la jolie porte rouge franchie, j’ai personnellement adoré l’aspect très verdoyant de l’endroit. On voit qu’il est possible d’accéder à un sanctuaire sur la droite ou de gravir les marches qui mènent à l’enceinte du temple en face. J’aime quand un endroit annonce une visite plus longue que prévue. Direction le sanctuaire de droite, allons voir ce qui se cache par là-bas.

gokokuji entrée
Il y a toujours un chat qui traine.
sanctuaire Gokokuji

C’est finalement une promenade sur une petite colline qui nous attend. Rien de bien spectaculaire mais cela prolonge la visite de quelques minutes très sympathiques. Il faut savoir profiter des écrins de verdure dans les grandes métropoles. Retours sur nos pas, rendez-vous en bas des marches à l’entrée.

entrée du Gokokuji

Personnellement quand je vois ça je n’ai qu’une envie, c’est de monter pour découvrir ce que la suite me réserve. Avant d’entrer il faudra donc gravir les quelques dizaines de marches qui nous séparent de la porte Furô-Mon. Une ascension au milieu des arbres et de la végétation du temple.

montée gokokuji

Cette seconde porte en haut des marches est déjà bien plus grande que la première à l’entrée. Elle laisse apercevoir le toit du bâtiment principal un peu plus loin derrière elle. Bâtiment qui semble de plus en plus gros au fur et à mesure que l’on monte les marches.

porte gokokuji

Gokokuji : dans l’enceinte du temple.

C’est un complexe assez vaste qui nous attend, avec beaucoup de choses à découvrir. Tellement que l’on ne sait pas par où commencer.

batiment principal gokokuji

Pour résumer il y a dans l’enceinte tous les éléments des temples bouddhistes que l’on retrouve habituellement au Japon. Des statues de Bouddha, un cimetière, une pagode, des bâtiments annexes ayant chacun leurs spécificités/utilités. Notamment 10 maisons de thé ! À savoir que le temple abrite de nombreux trésors nationaux à l’intérieur de son bâtiment principal. Faisons un petit tour parmi tout ça.

La statue de Bouddha

Je dédie un tout petit passage juste à cette statue que l’on a trouvé tellement photogénique qu’on l’a mitraillée de photos sous tous les angles. Elle trône peu après la porte d’entrée, arborant un large sourire. Voici une petite sélection.

bouddha gokuku-ji
vosage bouddha

Suite de la visite du Gokokuji.

En faisant le tour par la droite on tombe sur un petit coin plein de charme et rempli de détails. Toujours entourés de verdure on y découvre des statuettes, des petits jardins, des lieux de prières et des chats, toujours des chats.

détails porte
Les détails sous le toit
statuettes bouddha
chat gokoku-ji

On ne sait plus où donner de la tête tellement il y a de choses à voir et de recoins à fouiller. En revenant sur nos pas, on retrouve notre photogénique Bouddha, qui nous tourne le dos. Ça tombe bien on avait pas encore de photo de lui sous cet angle.

bouddha de dos gokokuji

Après ce petit tour on repart devant le grand bâtiment principal pour aller le visiter. Depuis le temps qu’on tourne autour il serait peut-être temps de s’y intéresser.

gokokuji tokyo
entrée temple gokokuji

Nous n’avons pas de photos de l’intérieur tout simplement car les photos sont interdites. Sachez qu’il y a de nombreuses statues de Bouddha et des objets considérés comme trésors nationaux du Japon. Une raison de plus d’aller visiter le Gokokuji. Après avoir fait le tour nous avons fait signer notre Goshuin-sho par le moine qui était là. Quand il a vu toutes les signatures que l’on avait de tous les différents endroits du Japon il a même entamé la discussion. Nous avons parlé des endroits que nous avons visité, d’où on venait, de notre visa d’un an etc. Un très beau moment de partage.


Un dernier tour avant de partir.

On voulait partir et on s’est rendus compte que nous n’avions pas encore tout vu. Il y a effectivement encore quelques points intéressants et plutôt jolis à voir. Et le premier que l’on voit c’est lui :

Encore et toujours les chats.

Bref, faisons le tour du bâtiment pour voir ce qui s’y trouve. Chose qui marche super bien moi, les toits des temples. Avec leurs tuiles et les détails de partout. Et ici j’ai trouvé le toit particulièrement sympa.

détails toit gokoku-ji

Non loin, le (grand) cimetière du temple que nous visiterons sommairement avant de continuer notre tour.

cimetière gokokuji

Les détails du toit toujours, mais de l’autre côté.

toit gokokuji

La végétation du Gotokuji est vraiment ce qui participe grandement à son charme. Ce n’est pas ces pins, magnifiquement taillés qui me feront dire le contraire.

gokokuji toit
gokoku-ji arbre

C’est sur ces arbres et quelques autres petits points de détails que se termine notre visite du Gokokuji. Un temple qui mériterait que l’on s’y intéresse peut être un peu plus (si vous aimez les temples japonais évidemment). En tout cas, ce fut pour moi une autre surprise offerte par Tokyo. Cette ville qui me dit à chaque fois que je m’en lasse : “Regarde j’ai encore des choses à te montrer”.

Site officiel du Gokokuji : http://www.gokokuji.or.jp/english

S’abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Sophie

Merci pour cette belle découverte ! Je n’avais jamais entendu parler de ce temple, et je le rajouterai très certainement à ma liste de choses à faire la prochaine fois que je passe à Tokyo.
Le Bouddha souriant est magnifique, il m’a donné la banane pour aujourd’hui 😀
Et étant fascinée par les toits des temples japonais, j’ai été ravie par ces clichés sublimes, notamment la photo avec les arbres en fleur devant. Merci !!

Manon

Superbes photos, merci pour cette belle découverte !
Je regrette un peu de ne pas avoir eu connaissance de ce temple lors de mon dernier voyage à Tokyo, je le rajouterai à ma liste pour la prochaine fois 😉

4
0
On adorerait votre avis, n'hésitez pas à commenter ;) x
()
x