Namba – Osaka : visiter le quartier le plus animé de la ville.

Mis à jour le

Aujourd’hui on va s’attaquer à l’un des quartiers les plus célèbres d’Osaka : Namba. Le quartier des loisirs de la capitale du Kansai. Véritable tourbillon d’ambiances différentes, vous passerez forcément par ici si vous vous rendez à Osaka un jour (ce que je vous conseille fortement). 

namba sud

Forcément ça va ressembler à une liste, mais je vais essayer de vous partager en même temps pourquoi j’aime (ou pas) tel ou tel endroit. Ces spots, vous en avez surement déjà entendu parler, ou vous y êtes peut-être même déjà allés. Le but de cet article, et des autres de ce dossier consacré à Osaka, sera de faire découvrir des endroits à tous ceux qui hésitent encore à se rendre à Osaka.

Bon il est peut-être temps de rentrer dans Namba non ?

Namba : le quartier le plus animé d’Osaka, présentation.

Situons l’endroit avant de débuter. Namba est aussi appelé Minami ce qui signifie sud en Japonais. Donc comme vous vous en doutez il se situe… bah pas vraiment au sud en fait. Il est même plutôt central pour tout vous dire. Il y a 2 gares qui desservent l’endroit : la JR Namba et la Nankai Namba (Nankai étant la compagnie qui gère une bonne partie des réseaux dans le sud de la ville, jusqu’au Mont Koya !). Et ce quartier central, il réserve un sacré lot de choses à voir, à ressentir, et à goûter !

Dotonbori : l’endroit qui m’a réconcilié avec Osaka.

Je vais parler de la zone le long du canal (rivière ?) parce que Dotonbori c’est vaste.

Je le confesse, mes premiers jours à Osaka ont été légèrement décevants (pour ceux que ça intéresse, lire l’article sur notre guesthouse à Osaka, vous comprendrez mieux). Puis un soir, on a décidé de marcher un peu au hasard vers le sud de l’endroit déprimant où on logeait pour visiter la ville de nuit. Au bout de 20 minutes dans des coins assez bof du centre, principalement composés d’entreprises de stockage, on arrive sur un pont. Un pont extrêmement éclairé et avec plein de gens sur les deux trottoirs. On perçoit même une odeur de bouffe. On venait de débarquer tout à l’ouest de Dotonbori. Du monde, du bruit, de la lumière, une effervescence palpable, la vue sur la rivière : « Ah ouai ok là on est bien ! » Charme indescriptible, Osaka venait de frapper une 1ere fois.

dotonbori namba osaka
Dotonbori – Faire une pause un peu longue

On avait déjà mangé donc on a pu résister aux odeurs de nourriture qui émane d’absolument partout lorsque l’on s’enfonce dans les rues. Mais si vous y allez le ventre vide, préparez le porte-monnaie parce que l’appel de la bouffe est très puissant ! 😉

osaka dotonbori restaurants
Dotonbori – Sons et lumières

L’endroit le plus connu de Namba mais qui reste un incontournable.

Dotonbori c’est l’endroit d’Osaka où vous allez en prendre plein les yeux et les oreilles. C’est vivant, les devantures des magasins et des restaurants rivalisent de taille et de néons, c’est à celui qui aura la plus grosse mascotte accrochée au mur. La plus grosse devanture revenant probablement au gigantesque Donquijote. Mais la plus célèbre est celle du running man Glico qui a créé à elle seule quasiment l’image du quartier. C’est vraiment le coin où aller pour ressentir l’essence de la ville. Un grand bol de Ramen bien chaud, des takoyaki et une bière pour conclure une grande journée de marche.

dotonbori namba donquijote

Trouver un hôtel dans le quartier de Namba



Booking.com

Shinsaibashisuji et Ebisubashisuji : du shopping à Namba.

Tant qu’on est dans les coins de Dotonbori profitons-en pour parler de ces « deux » Shotengai. Je mets deux entre guillemets car c’est justement Dotonbori qui vient séparer cette grande rue commerçante d’Osaka en deux parties. En gros en sortant de la gare de Namba on passe par Shinsaibashisuji, puis on arrive sur le pont de Dotonbori  et si on ne se fait pas distraire par un truc quelconque à cet endroit, on continue son shopping sur Ebisubashisuji.

shinsaibashisuji osaka namba

Une rue très animée.

Vous trouverez plein de restaurants, des magasins de fringues, de souvenirs, des 100 yens shop, des cafés et un millier d’autres choses dans les 600 mètres de cette rue couverte. De quoi vous occuper une bonne après-midi sans avoir l’impression de voir deux fois la même chose. Il faut aimer le monde par contre. En effet, l’endroit est très touristique. Vous entendrez même des messages aux haut-parleurs disant de bien respecter la gauche et de ne pas s’arrêter au milieu de la rue pour ne pas faire d’embouteillage. On est passés des dizaines de fois dans cette rue et c’était quand même toujours le même plaisir.

Hozenji et Hozenji Yokocho.

On reste encore dans les coins de Dotonbori et on zoom encore plus. Hozenji yokocho est une petite rue avec en son cœur un minuscule temple (Hozen-ji) dont la statue principale Mizukake-Fudo est recouverte de mousse. C’était quelques mois après être arrivés à Osaka que l’on est tombés dessus. Et quelle surprise ! C’est pour ce genre d’endroits que je ne cesserai de dire qu’Osaka mérite plus qu’un jour ou deux dans un séjour au Japon.

Hozen-ji Osaka
Hozen-ji : Tout de mousse vêtu.

C’est la ville où j’ai préféré regarder à droite et à gauche dans les grandes artères plutôt que devant moi. Il y a souvent une ruelle cachée super sympa, un bar pittoresque ou un temple comme ici.

hozenji yokocho

On sort du brouhaha et on arrive dans cette petite rue pavée, et on y reste un petit moment pour se rendre compte de la pépite cachée que l’on vient de trouver. Honnêtement, perdez-vous dans Osaka. Ici c’est un exemple « facile » mais c’est comme ça partout dans cette ville ! Du coup on y passait à chaque fois qu’on retournait à Dotonbori 🙂

America Mura (Amemura) : le petit Harajuku d’Osaka.

america mura namba

On continue avec les alentours proches de Dotonbori en direction d’America Mura : le village américain. C’est un coin très plaisant à visiter. Comme son nom l’indique c’est très axé US. Cette impression se ressent surtout dans les boutiques de vêtement et dans les musiques qu’elles envoient. C’est avec du hip hop bien fort que vous irez faire votre shopping là-bas. C’est aussi parfois un peu hipster sur les bords mais le quartier reste très cool. Vous saurez que vous êtes arrivés à America Mura quand vous croiserez ces lampes à « forme humaine » un peu partout.

americamura lampadaire

Le quartier n’est pas très grand mais permet de ressentir encore un décalage avec le reste d’Osaka. Un truc qu’on a bien aimé aussi ici c’est le grand centre commercial dont j’ai oublié le nom (Big Step ?). Facilement reconnaissable à son escalier arc en ciel en plein milieu. En plus d’abriter encore d’autres boutiques, il y a une salle de jeu avec des dizaines de flippers old-school. De quoi claquer quelques centaines de yen avant de repartir visiter le reste du quartier.

america mura flippers

Kuromon Ichiba : le marché d’Osaka.

Tout ce que je vous ai présenté avant était situé au nord de la gare de Namba, allons maintenant faire un tour à l’est. Le marché de Kuromon n’est pas le souvenir le plus marquant que j’ai eu d’Osaka mais l’expérience reste malgré tout très sympathique. On y est clairement pas allés pour acheter nos fruits et légumes mais pour goûter à des trucs.

kuromon market poulpe

De la viande, du poisson, des fruits de mer, le tout en brochette, à la planche ou cru, le choix est vaste.  Comme souvent à Osaka ça sent la nourriture de partout et résister est quasi impossible. Si vous prévoyez une grande journée à Namba, commencez-la avec un tour au Kuromon Ichiba. Une plongée dans le quotidien des habitants d’Osaka et deux trois brochettes ou des sashimis pour commencer la journée de bonne humeur c’est toujours cool. Ici c’est à la bonne franquette. On squatte les tabourets dans la rue ou on mange debout mais c’est frais et délicieux.

kuromon market stand

Doguyasuji : la rue ULTIME pour trouver du matériel de cuisine.

Voilà un enchainement qui tombe parfaitement bien. Un peu comme si je maîtrisais l’ordre de l’article. Si vous avez acheté des ingrédients au marché de Kuromon, rendez-vous à Dogoyasuji 500 mètres plus loin pour acheter tout ce qu’il vous faut pour les cuisiner.

doguyasuji namba

Cette rue commerçante de Namba est l’endroit parfait pour trouver tous les ustensiles de cuisine, la vaisselle et les accessoires pour cuisiner. Si vous cherchez des couteaux japonais vous aurez aussi l’embarras du choix. Vous voulez ramener un plat en cire comme sur les devantures des restaurants japonais ? C’est aussi ici que vous en trouverez. On a passé un paquet d’heures dans les 150 mètres de cette rue. Soit pour passer le temps soit pour acheter beaucoup de nos souvenirs. Les prix de certaines boutiques sont vraiment très intéressants et il ne faut pas hésiter à comparer.

doguyasuji sabre
Vous voyez ? Des prix intéressants je vous dis 🙂

Comme d’habitude c’est dangereux pour le porte-monnaie parce que tout à l’air cool. Les échoppes avec des tonnes de vaisselle donnent vraiment envie de tout acheter ! C’est un peu l’équivalent de Kappabashi Suji à Tokyo mais en mieux :p. (Allez lire l’ article de Joranne à ce sujet ;).

Denden Town (Nipponbashi) : le petit Akihabara.

Denden town c’est le quartier dédié à l’électronique et à l’univers geek et otaku. Comme à Akihabara à Tokyo vous trouverez plein de boutiques consacrées aux figurines, aux jeux vidéo et des boutiques de matériel informatique. C’est pas hyper grand et c’est quand même moins fourni qu’à Tokyo. En plus, même si on est dans un quartier très spécialisé on a pas vraiment cette impression. En effet c’est carrément moins tape à l’œil que son équivalent tokyoïte.

denden town namba

Denden Town s’organise en une grande rue principale (Sakai Suji) où les boutiques sont sur chaque trottoir et les petites rues perpendiculaires. Le quartier va du sud est de la gare Nankai Namba jusqu’à Shinsekai. On va dire que tout droit sans s’arrêter vous mettrez 10/15 minutes à le traverser. Je ne suis pas trop axé retro gaming etc donc je ne saurais pas dire si les prix sont plus avantageux qu’à Akiba ou si il y a plus de choix. Ce ne sont pas les quartiers dans lesquels j’aime passer le plus de temps non plus à vrai dire. Ma boutique préférée du quartier est d’ailleurs une boutique qui n’a rien à voir avec cet univers. Deux étages consacrés à la musique et au cinéma. On a même assisté à un petit concert acoustique au milieu du magasin. Cette boutique c’est celle-ci.

denden town doraku

Enfin, si vous êtes sur Osaka vers le 19 mars, il y a le Nipponbashi Street Festival. Un festival de cosplay où les rues sont envahies (cf la 1ere photo) par les gens et des cosplayeurs. Très sympa mais encore une fois, agoraphobes s’abstenir.

nipponbashi street festival

On fera un article complet sur le Nipponbashi street festival plus tard avec plus de photos. Pour le moment on va repartir dans un côté plus traditionnel, bien que toujours un peu décalé quand même.

Namba Yasaka Jinja : le sanctuaire à tête de lion.

Vous l’avez probablement aussi déjà vu, surtout si vous nous suivez sur Facebook ou Instagram puisque c’est d’ici que vient notre photo de profil.

namba yasaka jinja

Vous comprenez vite ce qui en fait un sanctuaire assez particulier. En effet cette énorme tête de lion de 12 mètres (!!) est très surprenante et impressionnante. Ambiance sanctuaire de quartier, le tout dans un ton décalé, Osaka quoi. Quand tu trouves un sanctuaire ou un temple dans cette ville il a forcément un côté original quelque part. 🙂 Un peu relou à trouver quand même, perdu au milieu des rues de Namba, n’hésitez pas à faire un détour pour le voir. Il est suffisamment original pour mériter quelques minutes de votre temps.

namba yasaka jinja

Namba Parks : un peu de nature quand même.

Oui à Osaka de la nature il y en a (blablabla Osaka c’est que du béton blablabla), mais pas forcément à Namba. Sauf au Namba Parks. Bon il faut quand même admettre que c’est avant tout un énorme centre commercial MAIS qui fait la part belle à la nature. Personnellement j’aime bien, surtout les toits avec ses jardins. (pas trop fan de shopping, sauf à Doguyasuji :D).

namba parks

Le Namba Parks a été conçu comme une sorte de canyon. Dans cette architecture vraiment originale vous trouverez donc des jardins, des cascades artificielles, des magasins et des restaurants, le tout dans une ambiance nature très sympa. Parfait pour se prendre un petit café et se poser en fin d’après-midi. Pour les fans des burgers Kua’Aina il y en a un au Namba Parks aussi ;).

namba parks toits

C’est pas l’endroit indispensable à voir absolument mais pourquoi ne pas y passer avant de prendre son train à la Nankai Namba Station juste à côté. Ne serait-ce que pour l’architecture et la mise en avant des espaces verts.

Voilà pour les grands points d’intérêt du quartier de Namba. Vous aurez déjà de quoi faire avec tout ça je pense.

Le sud de Namba : quand on s’approche des endroits plus populaires d’Osaka.

Ce que j’apprécie surtout dans ce quartier (comme dans tous les coins d’Osaka en fait) c’est marcher juste dans le but de trouver des petits trucs cachés. Des endroits qui ne sont pas forcément très touristiques mais qui souvent dégagent une atmosphère particulière. Atmosphère que l’on a pas retrouvé ailleurs au Japon. Un côté urbain mais toujours décalé.

namba sud temple

Certes Namba n’est pas le plus beau coin du Japon, ni même d’Osaka d’ailleurs mais on aime s’y perdre et s’y promener pour ressentir le côté bouillonnant de la ville. Le sud de cette zone qui s’approche des quartiers plus pauvres a un aspect qui personnellement m’a beaucoup plu. Je le trouve moins “droit” et moins froid que les autres endroits du Japon que l’on a visité. C’est d’ailleurs je pense ce qui divise au sujet d’Osaka. Elle assume beaucoup plus pleinement son côté populaire.

namba sdf

Jamais à Osaka on ne se sent dans un Japon lisse. Namba laisse déjà apercevoir cet aspect mais ce n’est pas encore l’endroit selon moi où le contraste avec le reste du Japon frappe le plus. Mais cela j’en parlerai dans un prochain sujet consacré à Osaka.


J’espère en tout cas que cet article vous a plu et vous a donné soit des idées soit envie de vous rendre Osaka lors de votre prochain voyage au Japon. Au moins lui consacrer plus qu’une petite journée ou deux.

En attendant n’oubliez pas de nous suivre sur les réseaux sociaux, surtout Facebook et Instagram ! Partagez l’article si il vous a plu. A bientôt pour un nouvel endroit du Japon à découvrir ! 😉

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

S’abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Olivier

Je me retrouve complètement dans cette description d’Osaka : plus urbanisée, plus rebelle et libérée, c’est vrai qu’elle est totalement différente et qu’elle déroute de Tokyo sur ces aspects. Rien que les escalators qu’il faut s’habituer à régulièrement emprunter à droite alors qu’on avait pris le plis d’y monter à gauche à Tokyo. Je retrouve un peu le décalage Paris/Marseille entre Tokyo et Osaka. En tout cas merci pour l’adresse de la rue Doguyasuji, ce sera parfait pour trouver un takoyaki party ^^ !

Angelo

C’est toujours un plaisir de voir un site où l’on parle d’Osaka sans employer les sempiternels adjectifs péjoratifs accrochés à ma ville de coeur. La ville a mauvaise presse. Rectifier la chose est devenu mon métier avec les Osaka Safari, que tu dois sûrement connaître.
Je n’ai malheureusement pas le temps de me tenir à la page concernant les activités des blogeurs Japon, mais je suis content de voir quand des gens comme toi arrivent à se faire un avis correctement forgé sur le ville. Alors au nom d’Osaka, merci d’aimer Osaka ^-^

Angelo

Désolé de t’avoir mis un coup de pression ^^
Je suis pas là pour pinailler sur les détails et autre, mais simplement content de voir que tu as prit le temps de te laisser inonder par la ville 😉

6
0
On adorerait votre avis, n'hésitez pas à commenter ;) x
()
x