Higashiyama (Kyoto) : une des plus belles journées de visites de notre séjour au Japon

Mis à jour le

Il y avait un long moment que je souhaitais vous partager cette fabuleuse journée à Kyoto. Une journée à Higashiyama plus précisément. Cela fait maintenant 2 ans que nous avons fait cette gigantesque balade (déjà !!) et pourtant on s’en souvient comme si c’était hier. Il faut croire que c’est la période hivernale en ce moment qui m’a rappelé cette longue marche dans les rues au pied des collines de l’est de Kyoto (et un peu plus). En effet, cette longue balade nous l’avons faite, au moins au départ, sous la neige de décembre, et Kyoto sous la neige c’est quelque chose d’assez marquant. Je vous emmène sans plus tarder faire cette visite avec moi. Cela pourra sans doute vous donner quelques idées de visites à Kyoto. Pour ceux qui auraient éventuellement la flemme d’aller plus loin, vous avez aussi tout le résumé de la journée dans la vidéo juste au dessus. Bonne lecture.

Une journée à Higashiyama au départ d’Osaka

A cette époque de l’année nous logions dans le sud d’Osaka. On sentait le froid s’installer doucement et on s’est dit un soir pourquoi ne pas aller à Kyoto. Cela faisait longtemps et il y aurait peut être moins de monde pendant cette période. Ne travaillant pas le lendemain tous les deux, le choix fut très rapide : “Ok on y va demain.” Il ne nous restait plus qu’à trouver un endroit que nous n’avions pas déjà visité là-bas. A ce moment on était encore un peu sous le choc du nombre de touristes en novembre pendant Koyo (notamment à Arashiyama), nous avions déjà fait un peu le tour du centre ville de Kyoto et visiter le Fushimi Inari Taisha. C’est alors qu’on s’est décidés pour Higashiyama (montagne de l’est), une partie de Kyoto réputée pour ses nombreux temples et sanctuaires ainsi que son aspect traditionnel. Nous arriverions à la Kyoto Station tôt le matin et commencerions par un des temples les plus célèbres de la ville avant de redescendre à pied le long d’Higashiyama, avant de rejoindre à nouveau la gare de Kyoto pou rentrer. Quand je repense à ce programme aujourd’hui je me dis qu’on était vraiment motivés et je ne sais pas si je serais capable de refaire une telle escapade aujourd’hui. Google Maps indiquait environ 10kms, ce qui reste raisonnable. Mais à cela va venir s’ajouter la marche dans les temples (qui sont tous gigantesques !) et les petits sanctuaires que nous avons visité rapidement le long de notre chemin et dont je ne me souviens plus du nom. De toute façon c’est simple, on est arrivés à 8h30 à Kyoto et on est repartis à 20h, avec une pause le midi et une pause goûter, le reste n’étant que de la marche. Le tout sous un froid plutôt costaud et avec le petit vent qui va bien. Quand je vous dis qu’on avait la motivation ! Mais heureusement, les magnifiques paysages de Kyoto tout au long du périple nous ont fait oublié tout ça.

Arrivée à Kyoto, direction le Ginkaku-ji : le Pavillon d’Argent

Premier choc en débarquant à Kyoto : la neige qui tombe. Premier choc et première image pour nous du Japon sous la neige ! Un souvenir impérissable pour nous deux, la journée commence bien. Il nous faut maintenant trouver le bus qui va nous amener directement en haut d’Higashiyama, au Ginkaku-ji. Il faut prendre le bus n°5 depuis la gare, le trajet dure une quarantaine de minutes. Ce sera pour nous le seul transport en commun de la journée. Une fois arrivés à destination il ne nous reste plus qu’à suivre les panneaux, c’est le début de la longue marche. Ici les rues sont bordées de petites maisons traditionnelles et il n’y a encore pas beaucoup de monde, profitons-en.

Rues vers le Ginkaku-ji à Higashiyama

Dans l’enceinte du Pavillon d’Argent

On peut dire que le Pavillon d’Argent portait très bien son nom ce jour-là. Avec son toit entièrement recouvert de neige, il arborait une magnifique couleur blanche. La visite se fait dans un grand silence, il y a très peu de visiteurs c’est une véritable aubaine. On profite complètement de l’ambiance du temple, avec son superbe jardin, ses étang et ses plans d’herbes et de mousses. Nous laissons notre Goshuin-sho à la personne à l’accueil qui se chargera de le remplir pendant notre visite.

Ginkaku-ji Kyoto

Je vous laisse quelques photos ici mais sachez que nous avons écrit un article complet avec toutes les infos et bien plus ici : le Ginkaku-ji.

De notre côté nous avons bien profité de l’instant et nous gardons en souvenir cette vision du Pavillon d’Argent : enneigé et presque rien que pour nous. Nous récupérons notre Goshuin-sho laissé à l’entrée, jetons un dernier regard sur ce sublime endroit teinté de magie et reprenons notre route.

Petit conseil pour vos visites à Kyoto :
Si vous souhaitez visiter un lieu très touristique, comme par exemple le Ginkaku-ji ici ou un autre (Fushimi Inari, Kinkaku-Ji, Nijo-Jo, Arashiyama, le quartier de Gion etc…), prévoyez cet endroit comme première visite de votre journée afin d’éviter la véritable marée humaine qui va commencer vers 10h du matin. Vous pourrez ensuite bifurquer vers d’autres lieux moins “connus” de l’ancienne capitale.

Higashiyama : le chemin de la Philosophie

Quoi de mieux pour graver ses instants dans sa mémoire que d’emprunter le fameux chemin de la philosophie qui descend le long de la colline. C’est un chemin bordé par d’anciennes maisons d’un côté, la colline et ses temples de l’autre, avec un tout petit canal au milieu.

higashiyama chemin de la philosophie

Une très belle promenade appelant au calme et à la méditation. On y croisera peu de personnes, mis à part un artiste de rue et quelques autres touristes. Sachez néanmoins que c’est réellement bondé en période des cerisiers en fleurs. En effet tous les arbres que vous voyez sur ces photos en sont.

chemin de la philosophie kyoto higashiyama

Tous les 100 mètres des panneaux nous indiquent la présence de temples et de sanctuaires. Nous avons un programme déjà bien chargé donc nous ne pouvons pas nous permettre de nous arrêter tout le temps. Nous avons juste fait une petite halte dans un petit sanctuaire dont je ne connais plus le nom. Il avait l’air un petit peu à l’abandon.

Si l’envie vous en dit il y a par là parmi les plus beaux temples de la ville. Notamment le Eikan-Do, le Honen-In ou encore le Nanzen-Ji. Des temples que nous avons visité bien plus tard dans l’année avec Jonathan de Mon Petit voyage à Kyoto. Nous les laissons pour le moment et continuons notre chemin vers un autre templ. Tout aussi surprenant que ceux cités au dessus.

Konkai Kômyô-Ji : un temple immense

A la base nous nous rendions au Heian Jingu, un peu plus au sud. En zigzaguant dans les rues et les ruelles de Kyoto, nous sommes arrivés face à une gigantesque porte de temple. Il ne nous en fallait pas plus pour dévier de notre chemin évidemment. Et bien il s’agissait en fait de la porte du Konkai-Kômyô-ji. Si vous voyiez cette porte, vous rentreriez aussi non ?

kyoto konkai komyo ji
kyoto higashiyama konkai komyo ji

C’est un énorme complexe bouddhique comptant 28 différents bâtiments. On a un petit peu survolé l’endroit car il est réellement immense et nous sommes passés par le cimetière. Un cimetière lui aussi très grand et offrant à son sommet une jolie vue sur Kyoto. L’endroit est vide ou presque, ce qui est étrange car il est tout de même assez connu à Higashiyama. En tout cas ça ne gâche rien au plaisir de la visite !

Higashiyama Kyoto temple

Après ce détour, nous rebroussons chemin, repassons sous l’énorme porte et disons au revoir à ce très gros temple d’Higashiyama. Il est midi passé et il est temps de manger. Il nous faut donc trouver un endroit où se poser.

Heian-Jingu : un immense sanctuaire au Torii colossal

Petit passage dans un conbini avant de s’installer sur un banc proche du Heian Jingu. La vue ressemblait à peu près à ça et c’était plutôt sympa. Impossible de rater le torii de 24 mètres de haut qui trône là.

Faîtes attention ! Les rapaces dans le ciel attaquent ici. En effet, alors que je mangeais tranquillement, un faucon s’est jeté sur moi par derrière et m’a carrément volé une partie de mon sandwich. Sur le moment ça fait drôle ! 😀 Alors méfiez-vous !

Après cette pause bien méritée, on part à l’intérieur du sanctuaire. Il faut savoir qu’il y a un énorme jardin à visiter mais que vue le temps, on s’est dit qu’il ne serait pas forcément le plus joli. On reviendra. On se contentera aujourd’hui de la cour intérieure assez grande. Le sanctuaire est plutôt sympa et les couleurs également. Il y a déjà beaucoup moins de photos de l’endroit, sans doute que la fatigue commence à s’installer. Il faut dire que le froid qui règne à Kyoto à ce moment là est quand même assez éprouvant.

Après quelques photos, nous décollons pour notre prochain étape. Bien évidemment, nous avons dévié de notre route à cause d’un autre temple qui se dressait sur notre chemin.

Chion-In : un autre gigantesque temple d’Higashiyama

Ici c’est encore un immense complexe bouddhique qui s’ouvre à nous. Décidément, aujourd’hui c’est la journée des trucs très grands. Mais on ne boude pas notre plaisir et on passe la gigantesque porte devant nous.

Chion In Higashiyama Kyoto

Le soleil a commencé à se montrer en ce milieu d’après midi quand nous sommes arrivés au Chion-In. Après plus de 4h de marche c’est un petit détail qui fait du bien. On a pris quelques photos par-ci par-là de cet immense complexe puis on a profité de la balade à l’intérieur avec les appareils dans le sac. On a du rester facilement 1h dans l’enceinte du temple tellement il y a de choses à voir. Si vous allez à Kyoto prochainement, rajoutez-le dans votre liste de visite ! Selon moi c’est un indispensable, en plus il y a plein d’escaliers 😀

Il est déjà l’heure de gouter quand on arrive, complètement crevés, au parc Maruyama accolé au Chion-In. Les douleurs au dos et aux pieds se font sentir de plus en plus. On décide donc de s’arrêter quelques minutes dans le parc, profitant du spectacle d’un joueur de flûte. Le parc quant à lui n’est pas sous son plus beau jour à cause de l’hiver.

higashiyama joueur de flute

On se rend compte qu’on est proches des quartiers hyper touristiques de Kyoto. En effet, juste derrière le parc se trouve le Yasaka Jinja et le quartier de Gion. Ce quartier est sans doute le plus visité de la ville. Depuis la Chion-In on a quitté la tranquillité pour se mêler au reste des touristes comme nous. On beau ne pas aimer les touristes, nous en sommes aussi. Même avec une “ancienneté” de plusieurs mois sur le territoire. Nous passerons rapidement dans Gion sans nous arrêter pour continuer notre chemin vers le sud et arriver à notre dernier point de la journée. Voici quelques photos tout de même prises en chemin.

Kyomizu-Dera : le (grand) temple de l’eau à Kyoto

Oui encore l’adjectif grand. Tout a été grand dans cette journée vous l’avez bien compris 🙂 Cette fois-ci adieu la tranquillité, on est en fin d’après midi. On a croisé des bus plein à craquer qui se pressent vers les lieux touristiques avant la fermeture, des gens partout qui prennent des selfies et des photos. Le chemin qui mène au Kyomizu-Dera a été une véritable épreuve, surtout après une journée comme celle-là. Les flux de touristes montant et descendant était continue et très dense. Cindy voulait qu’on s’arrête là pour aujourd’hui mais j’ai un peu forcé. Finalement on a bien fait car très peu de temps après le temple passait en rénovation.

Kyomizu dera Higashiyama Kyoto
Une entrée un peu moins vide que les temples vus ce matin…

Je garde personnellement un très bon souvenir de ce temple, même si c’est celui qui nous a achevé à cause du monde. On a énormément piétiné, ce qui a mis un terme à notre motivation. Mais il faut reconnaitre qu’il est réellement magnifique et que c’est un indispensable parmi les indispensables d’une journée à Higashiyama. Comme souvent dans ces énormes complexes on ne sait pas où donner de la tête. Donc on marche en suivant le courant et on s’arrête quand on peut pour prendre quelques photos. Difficile ici d’en avoir sans personne dessus mais cette fois on en a un peu plus. 🙂

Au final on s’attarde quand même beaucoup, au point que la nuit finit par tomber alors que nous sommes encore à l’intérieur du temple. Cela ne gâche absolument rien car on a pu profiter d’un magnifique coucher de soleil sur Kyoto. Voilà ce que j’appelle un magnifique point final à une journée qui le fut tout autant.

Higashiyama coucher de soleil
Higashiyama Kyoto coucher de soleil

Il est temps pour nous de regagner la gare à pieds pour repartir à Osaka. Ce qui va représenter encore 30/40 minutes de marche. Il nous faudra plusieurs jours de repos pour récupérer de cette journée mais cela valait vraiment le coup.

Conclusion de cette journée à Kyoto, de cette longue marche à travers Higashiyama

Comme vous l’avez lu tout au long de ce post, la journée fut aussi magnifique que fatigante. Mais voir Kyoto en hiver a été une expérience formidable. Si je devais vous donner quelques conseils ce serait de toujours venir le plus tôt possible à Kyoto. Profitez des premières heures de la journée pour visiter les points clés. Si vous pouvez essayez de marcher le plus possible ou louez des vélos car les transports en commun ne sont vraiment pas ce qu’il y a de plus pratique pour visiter Kyoto. Higashiyama est un réservoir à temples et sanctuaires. La balade dans ces ruelles basses, à flanc de colline est définitivement une chose à faire à Kyoto. J’espère que vous aurez apprécié la visite, on se retrouve bientôt pour un nouvel endroit du Japon à découvrir.

S’abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
lizagrece

Quand je reviendrai au Japon Kyoto sera ma destination. Merci pour ce reportage.

2
0
On adorerait votre avis, n'hésitez pas à commenter ;) x
()
x