Ginkakuji : le Pavillon d’argent de Kyoto.

Mis à jour le

Aah le Ginkakuji… C’est par une froide journée de décembre que nous nous sommes rendus à Higashiyama visiter cette merveille ! Le pavillon d’argent de Kyoto n’a pas à rougir face à la star de Kyoto tout d’or vêtu, le Kinkakuji. Le temple Ginkakuji vous offre une balade suspendue dans le temps, remplie d’émotions et de magie.

[su_tab title=”NOTRE AVIS EN PASSANT”] [su_animate type=”fadeInUp”]

Coup de cœur incontestable, l’atmosphère qui émane du Ginkakuji est tellement paisible. Le jardin est magnifique et agencé avec soin. En petit bonus nous avons eu de la neige, un fin manteau blanc est venu couvrir le toit du pavillon, il y avait comme une sorte de magie dans l’air. Bref, vous l’aurez compris, on est fans du Ginkakuji et on vous conseille de l’ajouter à votre To-do-list !

[/su_animate] [/su_tab]

[su_tab title=”INFOS PRATIQUES”] [su_animate type=”fadeInUp”]

  • Prix d’entrée : ¥500 pour les adultes et ¥300 pour les enfants et étudiants.
  • Durée de la visite : 45 min – 1h.
    • Horaires : Aucun jour de fermeture : De mars à novembre : 8:30 – 17:00 et de décembre à février : 9:00 – 16:30.
  • Site officiel : Ici.

[/su_animate] [/su_tab]

[su_tab title=”SE RENDRE AU GINKAKUJI”] [su_animate type=”fadeInUp”]

Depuis la Kyoto station, il faut prendre un bus, vous avez le choix entre le 5, le 17 ou le 100.  ¥230. Le trajet dure environ 40 minutes.

[/su_animate] [/su_tab]

[su_tabs]

Un peu d’histoire : les origines du temple Ginkakuji.

Ashikaga Yoshimasa fit construire le Ginkakuji en 1482 afin de profiter d’une retraite paisible, zen. L’édifice devait rivaliser avec celui de son grand père, Ashikaga Yoshimitsu : le magnifique Kinkakuji.  Le pavillon d’argent se trouve aux pieds des montagnes de l’Est de Kyoto alors que le pavillon d’or est lui, aux pieds des montagnes du Nord. Le temple sera nommé Higashiyama Jishosi à la mort de Yoshimasa.

ginkakuji-3

Ginkakuji : le pavillon d’argent ?

Contrairement au Kinkakuji qui porte très bien son nom de pavillon d’or, le Ginkakuji est lui, de couleur brut. On raconte qu’il aurait dû être recouvert d’argent mais Ashikaga Yoshimasa est décédé avant la fin des travaux. Maintenant, il sert d’exemple: sobriété, simple et efficace, pas besoin de 1000 fioritures pour révéler la vraie beauté d’un édifice. On tombe nez à nez avec le Kannon-den (nom officiel du Ginkakuji) dès notre arrivée. Il s’intègre parfaitement avec tous les éléments présents: les arbres, l’eau, le jardin de sable. C’est le “waouh” assuré dès l’entrée ou devrai-je dire le “Sugoi” assuré ! (〜^∇^)〜

ginkakuji-10

Notre visite du Ginkakuji.

L’entrée.

Le coup de cœur dès le début ! Bon, je ne sais pas si c’est encore une fois la neige qui donne ce côté nostalgique que j’aime tant. Avant d’entrer dans l’enceinte du Ginkakuji, vous passerez par un chemin de 50 mètres de long fait de pierres, de bambous et de camélias. Alors oui je ne sais pas, avec la neige ça matche bien ヽ(ヅ)ノ.

ginkakuji125-1Ensuite, la claque visuelle ! Le jardin est magnifique ! Ok, je me répète beaucoup j’ai l’impression mais ouai… Tout est placé judicieusement. On était en plein mois de décembre et c’était beau, je n’ose pas imaginer en automne avec les momijis ! D’ailleurs, la végétation du Ginkakuji s’adapte au fil des saisons. C’est-à-dire qu’il y aura toujours de quoi voir été comme hiver.

ginkakuji-11

Le pavillon d’argent.

Le maître des lieux est, comme je l’ai déjà dit, magnifique. Il vous attend là, dès le début, se fondant dans le paysage. C’est aujourd’hui un temple bouddhiste zen classé trésor national. Le pavillon d’argent mélange 2 styles architecturaux. Le premier étage, Shinku-den, est de style Shion, un style traditionnel japonais. Le second étage, Cho-onkaku, est quand à lui inspiré du style architecturale des temples chinois. Il est tellement beau comme ça, difficile de l’imaginer couvert d’argent !

ginkakuji-2

La mer de sable argenté et la plateforme de vue sur la lune.

On se retrouve devant un immense jardin sec méticuleusement entretenu appelé Ginsyadan et un immense “tas” de sable nommé Kogetsudai. Ils symboliseraient les vagues et le Mont Fuji. Comme toujours, c’est exécuté à la perfection, pas un cailloux ne dépasse ! Avec la neige, difficile de faire une photo de plus près, elle n’était pas prévue à la météo, donc on a été pris de court avec le matos !

ginkakuji-1

Le Togudo.

Le Togudo est le plus vieux survivant de l’architecture Shion. Son sol en tatamis est repris maintenant dans la plupart des tearoom. Le Ginkaku et le Togudo sont d’origine, ils sont encore debout depuis toutes ces années, guerres et catastrophes naturelles ! (évidemment, ils ont été entretenus, renforcés etc…). Il est également classé trésor national. Idem, avec l’eau, la végétation, il est tellement bien mis en valeur dans ce jardin ! Ça respire la poésie.

ginkakuji-17ginkakuji-5

Le fabuleux jardin du Ginkakuji.

Et puis voilà, le jardin… Mention spéciale pour la neige hein, qui a rendu la visite absolument magique (et un peu froide quand même). La visite est bercée par le son de la chute d’eau/fontaine, Sengetusen. Son “fond”/sol est d’ailleurs absolument fascinant. Les visiteurs y jettent des pièces pour faire un vœu, ça donne un dégradé de couleurs que j’adore ! Des ponts, de l’eau… une nouvelle perception des bâtisses au fil de notre avancée.

ginkakuji-4ginkakuji-16ginkakuji-6ginkakuji-14ginkakuji-11Le jardin de mousse, le chemin à flanc de colline… au fur et à mesure on prend de la hauteur et la vue et de plus en plus belle. Tout est à sa juste place. C’est une ballade très agréable complètement hors du temps. Après comme je l’ai dit et redis, la neige, le bruit de l’eau, le jardin de folie, le silence… ça a son petit effet sur nous !

ginkakuji-18ginkakuji-19Pour finir, le parcours s’achève avec une vue frontale avec le maître des lieux (l’endroit idéal pour la photo souvenir quoi). On continue le chemin en passant derrière lui, un peu comme un dernier au revoir.

ginkakuji-7

Conclusion.

Vous l’aurez compris donc, on a adoré notre visite du Ginkakuji ! Ça reste pour moi l’une des plus belle visite réalisée à Kyoto. Alors peut-être que le peu de visiteurs a contribué à ce ressenti (il était tôt et il faisait très froid) ? On a pu profiter pleinement des lieux, en apprécier les beautés et leurs raffinements. Si vous passez par Kyoto, je vous conseille vivement de faire un coucou au Pavillon d’argent. Il faudra par contre s’y rendre tôt ou vers l’heure de fermeture car il devient de plus en plus fréquenté ! D’ailleurs petit fait, il faut donner son Goshuin au début de la visite et ainsi le récupérer à la fin. Autre point bonus pour le Ginkakuji : le ticket est magnifique ! (♡´౪`♡) (on ne vous spoil pas, comme ça vous avez une raison de plus pour vous y rendre :p).

Alors ok, j’ai jeté beaucoup de fleur au Ginkakuji, mais franchement ça a été le véritable coup de cœur ! J’espère qu’il vous touchera également si vous vous y rendez !

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Mattdom Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Domdom
Membre

Magique… très envie de voir tout ça.

Matt
Admin

Il faut 😉 Je te conseille d’y aller tôt le matin quand même pour profiter vraiment de l’esprit zen.