En Passant par le Japon – Blog voyage Japon

Dazaifu : récit d’une journée de visite au départ de Fukuoka

Lors de notre séjour d’un mois dans la ville de Fukuoka, nous avons eu la chance de pouvoir visiter de nombreuses villes et préfectures. Nous avons tellement aimé la petite ville de Dazaifu que nous nous y sommes rendus à deux reprises. La première fut lors d’une journée couplée avec Yanagawa dont nous parlerons surement dans un prochain article, puis une deuxième fois, lors d’une escapade complète d’une journée avec la compagnie des magnifiques pruniers en fleurs. Je vais ici parler de la deuxième journée, bien plus complète et qui nous a permis de bien plus apprécier la ville.

Bon alors Dazaifu ? Est-ce qu’on va beaucoup marcher ?

La base chez En Passant Par Le Japon c’est la marche vous commencez à le savoir. Une fois arrivés à la gare de Dazaifu, un peu comme tout le monde, on a pris un plan de la ville et on a commencé notre journée de visite, que l’on pensait finalement beaucoup moins longue, comme d’habitude. On sort tranquillement de la gare et on est immédiatement plongés dans le cœur de Dazaifu. En effet, la rue principale de la ville, Monzen Machi, nous accueille directement avec ses torii de pierre.

Dazaifu Monzen Machi

monzen machiAvec ses restaurants, ses magasins de souvenirs et ses échoppes il y a déjà de quoi s’occuper. On en a profité pour s’acheter des umegae mochi, la pâtisserie de la ville, pour commencer la journée par une délicieuse touche sucrée. Les umegae mochi sont comme des mochi normaux et se dégustent chauds à la sortie du grill. Les laisser refroidir les rend un peu pâteux.

dazaifu umegae Mochi

On continue donc notre traversée de la rue, en se brulant joyeusement le palais jusqu’à arriver à l’attraction principale de la ville : le Dazaifu Tenmangu.

Dazaifu Tenmangu : le sanctuaire aux 6000 pruniers.

Juste après Monzen Machi, on commence à entrer dans l’enceinte du sanctuaire et il faudra traverser ce magnifique pont rouge, qui n’est pas sans rappeler celui du Sumiyohi Taisha d’Osaka.

pont dazaifu tenmangupont dazaifu tenmangu

Quelques pas plus tard on finit donc par arriver devant la porte principale.

Dazaifu tenmangu entréedazaifu tenmangu

La ville est surtout connue grâce à ce grand sanctuaire. Construit en 1591, il est un bien culturel important du Japon. Il abrite un très grand nombre de pruniers dont le pic de floraison est vers fin février. Ça tombe bien vu qu’on est fin février.

prunier dazaifu tenmanguplan large dazaifu tenmangudazaifu tenmangu pruniers blancs gros plan dazaifu tenmangu

On prend le temps, on se promène tranquillement dans l’enceinte du sanctuaire, avec ses pruniers un peu partout, les traditionnels omikuji et plaquettes ema que l’on accroche, les carpes qui attendent qu’on les nourrisse et pleins de petites choses à droite à gauche. Une visite vraiment très agréable. On ne se rend jamais vraiment compte du temps que l’on passe à contempler les choses dans ce genre d’endroit.

Omikuji dazaifu tenmangucarpes ema dazaifu dazaifu gourdes

Le sanctuaire est également entouré de nature et de très grands arbres. C’est d’ailleurs ce qui m’a beaucoup plu lors de la visite. Le bâtiment principal est certes très joli mais c’est la balade autour qui est extrêmement sympathique. J’ai surtout bien aimé le très grand camphrier juste derrière.

camphrier dazaifu

Il ne faut pas hésiter à aller marcher par delà l’enceinte principale du sanctuaire. On fini par tomber sur de la forêt et un sanctuaire plus petit avec quelques escaliers à grimper (enfin des escaliers!!) : le Tenkai Inari. Si le Dazaifu Tenmangu est quand même assez visité, celui-ci permet de sortir un peu du bain de foule et ça fait toujours plaisir.

tenkai inari tenkai inari dazaifu

tenkai inari dazaifu

Après tout ça, on a décidé d’aller manger. Parce que manger c’est pas mal pour récupérer des forces et pouvoir attaquer la suite des visites. Retour dans la rue principale de Dazaifu à côté de la gare pour dégoter un restaurant. On a pas cherché trop longtemps. On sait par habitude que plus on cherche plus on finit par acheter des trucs au conbini. Ce qui revient presque aussi cher qu’un plat chaud assis dans un restau.

La vraie marche commence.

Maintenant rassasiés, c’est parti pour la vraie longue marche. La marche qui nous fait dire : “on aurait du faire comme tout le monde et prendre un bus”. Mais non, chez En Passant Par Le Japon on use nos chaussures et on aime ça. C’est quand même toujours cool de se perdre et de deviner un peu le chemin jusqu’à la destination. On passe par des endroits qu’on aurait jamais vu sinon. Des endroits qui même s’ils n’ont rien d’exceptionnel, restent toujours sympathiques. Marcher dans la campagne japonaise est une des choses que j’adore le plus au Japon. Je trouve que ça donne beaucoup plus de charme à une visite.

campagne dazaifu

On s’éloigne du centre ville et il n’y a vraiment plus personne autour de nous, plus aucun touriste en tout cas. À se demander si on est pas en train de se perdre dans Dazaifu. Faisons confiance au plan.

Kanzeon-ji : un temple bien excentré à Dazaifu.

C’est donc 30 minutes plus tard que l’on arrive finalement à destination. Alors qu’est ce que ça donne ce temple isolé ? Si il est inscrit sur le guide de la ville, c’est qu’il doit être quand même pas mal. Commençons par vous le montrer en photo.

kanzeon-ji dazaifu kanzeon-ji Temple de la secte Tendai construit en 746 il abriterait en son sein la plus vieille cloche du Japon. C’est aujourd’hui un site  historique national.

kanzeon ji cloche bonsho kanzeonji

Ce que j’ai surtout apprécié dans ce temple, c’est son côté “à l’écart”, limite à l’abandon, au milieu de nul part et envahi par la végétation. Cette impression a du être renforcée par le silence qui régnait lors de notre visite vu qu’on était absolument seuls. C’est toujours bien quand il n’y a personne dans les lieux sacrés. Même si dans le genre, cela ne vaudra jamais notre visite du temple Engyo-ji à Himeji.

dazaifu kanzeonji

Ce temple était le plus important de Kyushu lorsque Dazaifu en était le centre administratif pendant la période Nara et Heian entre 710 et 1185. On restera quelques minutes à en faire le tour, sans passer par le musée attenant qui expose les sculptures et autres objets appartenant au temple. Avec le recul je pense qu’on aurait dû prendre le temps d’y faire un tour, car à part les bâtiments principaux, pas grand chose à voir finalement.

Kainan-in : l’annexe du Kanzeon-ji.

Juste à côté du Kanzeon-ji, se trouve le Kainan-in, construit au 8ème siècle. Les japonais de l’ouest du pays qui souhaitaient devenir prêtres bouddhistes devaient absolument passer par le Kaidain-in pour y être confirmés.

dazaifu kainan-in

kainan in

On reste un peu avant que le froid et la fatigue nous signalent gentiment qu’il faut encore faire le chemin dans le sens inverse. Le retour de nos deux jours à Kagoshima la veille a bien ébranlé nos ressources physiques. On pensait faire une journée tranquille mais une fois encore on s’est laissés emporter (on ne se refait pas). On prend donc notre courage à deux mains et on repart doucement vers la gare pour rentrer à Fukuoka, rentrer à l’appartement, prendre une douche bien chaude et profiter d’une soirée tranquille.

Dazaifu : à 30 minutes de Fukuoka en train.

Dazaifu est idéale à visiter si vous logez à Fukuoka. Une sortie campagne des plus agréables, surtout si par chance vous y allez un jour avec peu d’affluence.  Au départ de la Tenjin Station de Fukuoka, comptez environ 30 minutes de train. Il faudra emprunter la ligne Nishitetsu Tenjin Omuta line puis changer à la Futsukaichi station et prendre un petit train pendant 5 minutes sur la Nishitetsu Dazaifu Line.

Quelques photos de pruniers en fleurs de Dazaifu.

Dazaifu étant surtout connu pour son sanctuaire et ses pruniers, je vous laisse quelques photos de ces derniers en guise de conclusion, avec ces quelques mots. N’hésitez pas à vous rendre à Dazaifu, qu’importe la période. Peut être pas une journée complète mais une après midi peut déjà être très sympathique. Attention toutefois si vous aimez les endroits sans trop de touristes ce ne sera pas le cas ici, en tout cas pas autour de la gare et Dazaifu Tenmangu.

 

S’abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Béné no Fukuoka !

Très belles photos (comme d’habitude) et joli récit !
Il n’y avait pas l’air d’avoir trop de monde, c’était en matinée en semaine ?

2
0
On adorerait votre avis, n'hésitez pas à commenter ;) x
()
x