En Passant par le Japon – Blog voyage Japon

Engyo-ji : le temple sur le Mont Shosha à Himeji

L’autre attrait majeur de Himeji, après son énorme et magnifique château, c’est bien l’Engyo-ji. Un temple situé au sommet du Mont Shosha, au nord de la ville. Temple qui a gagné en popularité depuis qu’il a servi au tournage du dernier Samurai avec Ken Watanabe et Tom Cruise en 2003. Nous nous sommes rendus là-bas par une magnifique journée de décembre où les températures étaient encore très douces, et les momijis pas encore totalement terminés.

NOTRE AVIS EN PASSANTINFOS PRATIQUESSE RENDRE AU TEMPLE ENGYO-JI

L’ascension du Mont Shosha : contexte.

En lisant sur le site officiel de la ville d’Himeji que le téléphérique sera en réparation tout le mois de décembre à partir du 7, on s’est dit “ouf on va quand même pouvoir aller visiter le temple vu qu’on y va le 5”. Quelle ne fut pas notre surprise en découvrant, après le petit voyage en bus nous amenant aux pieds de la montagne, un gros écriteau “Téléphérique en réparation”. Après avoir avalé le sentiment de s’être fait arnaquer, on se décide quand même à gravir le mont Shosha à pieds. Ce n’est pas comme si on avait marché toute la journée avant et que le soleil était déjà en train de se coucher. Il nous en faut plus pour nous arrêter. Vous êtes donc prévenus, si vous voulez y aller, évitez décembre de manière générale. Sauf si vous aimez la randonnée.

Engyo-ji : petite présentation.

Le temple Engyoji fut érigé il y a 1000 ans environ par Shoku, un prêtre bouddhiste. Shoku avait reçu la lumière spirituelle de Monju, le dieu de l’intelligence et de la sagesse. Monju dit à Shoku que ceux qui graviraient le chemin pour se rendre en haut du Mont Shosha seraient purifiés. Il a alors construit l’Engyo-ji à cet endroit. Depuis, de nombreuses personnes et personnalités importantes se sont rendues s’y sont rendues pour recevoir les enseignements de Shoku ainsi que des faveurs divines. Le mont Shosha et l’Engyo-ji sont, comme le Mont Hiei et l’Enryakuji, un centre de formation des prêtres de la secte Tendai.

Aujourd’hui on vient à ce temple en pèlerinage de tout le Japon. Les forêts primitives créent une atmosphère sacrée et mystique. On y trouve aujourd’hui huit bâtiments et sept statues classées “Trésors nationaux importants”.

Les différents complexes au sein de l’Engyo-ji.

Nous n’avons pas pu tous les faire pour une raison simple. Nous sommes arrivés vers 15h30 et le téléphérique ne fonctionnant pas, nous ne voulions pas risquer une descente dans le noir. D’autant plus que comme dit plus haut nous étions absolument seuls dans la montagne.

Pour arriver jusqu’aux temples à proprement parler il y a néanmoins un assez long chemin, on vous amène avec nous dans ce périple à travers les photos qui suivent.

Chemin jusqu’à la porte principale.

Un chemin en pleine forêt qui laisse parfois place à une magnifique vue sur la ville de Himeji. Il est un petit peu raide quand même, surtout après une rando de 40 minutes à laquelle on s’attend pas 🙂 On arrive alors à la petite cahute où il faudra débourser les 500 yens de l’entrée avant de continuer quelques mètres et d’arriver à la cloche.

engyoji himeji cloche

La porte du temple Engyo-ji : Niomon

Après avoir marché à travers la forêt encore quelques centaines de mètres (oui c’est assez long), on arrive alors devant la porte du temple.

engyo-ji porte engyoji porte

Maniden

Le Maniden est le temple principal de l’Engyo-ji, nous avons un peu accéléré le pas pour nous y rendre directement, le soleil commençant déjà un petit peu à baisser. Construit en 970, il est dédié à la déesse de la Misericorde. Shoku s’est inspiré d’un rêve où il voyait une nymphe devant un cerisier pour tailler une statue de la déesse. C’est le 27ème des 33 temples du pèlerinage de Shikoku. Il est vraiment gros et magnifique. On a pris une grosse claque dans nos tronches quand il a surgit devant nous après un virage dans la forêt.

engyo-ji maniden engyo-ji maniden engyo-ji maniden

engyo-ji maniden engyo-ji maniden

Un magnifique bâtiment en bois qui surplombe tout et qui t’en met une d’entrée de jeu. Que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur il y a vraiment beaucoup de choses à voir et de temps à passer sur les détails. Tout ce qui me plaît.

Daikodo – Jikido – Jogyodo

Je les mets ensemble car ils forment un tout. C’est en continuant notre chemin à travers les sentiers de forêt que nous sommes arrivés devant ces trois énormes édifices. Comment réussir à être encore surpris après le Maniden ? Bah juste en voyant ces trois là encore plus impressionnants !

engyoji

Le daikodo est un auditorium construit en 986. C’était le bâtiment principal sur Shoshasan et était connu comme centre de formation des prêtres. Le bâtiment est dédié à l’incarnation de la Vérité. C’est un trésor culturel important du Japon.

Daikodo - Jikido - Jogyodo Daikodo - Jikido - Jogyodo

Le Jikido, Important Trésor Culturel, fut construit en 1174. Il sert à la fois de centre de formation pour les prêtres et de pension de famille.

jikido-engyo-jiEnfin le Jogyodo. Salle de formation dédiée à Amitabha (bouddha). C’est également un Important trésor culturel. La combinaison des deux toits de forme différentes représente la beauté harmonieuse.

Daikodo - Jikido - Jogyodo

Comme je le disais au dessus, ce fut peut être une plus grosse claque que la Maniden encore. Cela ne se voit pas forcément sur les photos mais ils sont GI-GAN-TESQUES. On se sent ridiculement petit devant ces monstres de bois.

Shōrō : le clocher

Autour du complexe précédent se trouve de nombreux édifices plus petits dont le clocher. Construit au 14ème siècle il serait le plus vieux clocher du Japon et est aussi un bien culturel important. Que des biens ou trésors culturels importants à l’Engyoji donc 🙂

engyo-ji shoro

engyoji himeji clocher

Gohodo

Et oui on continue ce n’est pas fini. Je vous avais dit qu’on avait quand même bien fait le tour malgré tout. Gohodo est dédié aux gardiens de Shoku, qui sont les incarnations du dieu du Trésor Wakaten et du dieu du feu Ototen.

engyoji godo

engyoji gohodo engyoji gohodo


Voilà cette fois-ci c’est terminé. Le soleil est déjà bien bas et comme ici il tombe extrêmement vite, on préfèrera écourter la suite et rentrer. La pente est quand même bien hardcore, pas envie de la tenter de nuit. La suite du programme fût le retour en bus jusqu’à la gare de Himeji puis le train jusqu’à la maison à Osaka. C’est donc sur un lieu magnifique, rempli de mysticisme que l’on quittera Himeji et qu’elle nous laissera un souvenir impérissable.

J’espère que cet article vous aura au moins permis de découvrir un nouvel endroit du Japon. Car je trouve que lorsqu’on parle de Himeji on n’entend parler que de son château (qui le mérite) mais assez peu de cet endroit. En tout cas on a vraiment beaucoup apprécié la visite et je vous encourage à aller faire un tour là-bas si vous êtes de passage à Himeji.

S’abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
tetoy

Effectivement l’endroit donne envie d’aller y faire un tour.
C’est faisable avec des enfants en bas age où ils vont galérer ?

tetoy

Ahah c’est noté. Merci pour la réponse rapide ^^

Anaïs

bonjour, est ce que ça vous parait faisable de faire dans la même journée Engyo-ji et le chateau d’himeji ? Sachant qu’on arrivera de Kyoto

Anaïs

Merci beaucoup pour la réponse super rapide ! On fera château, parc et Engyo-ji alors

7
0
On adorerait votre avis, n'hésitez pas à commenter ;) x
()
x