Shopping à Shibuya et visite du Meiji-Jingu.

Mis à jour le

Il pleut : tant pis on va faire du shopping à Shibuya.

Notre deuxième jour à Tokyo commence tôt et sous la pluie. Le décalage horaire nous a réveillé à 5h du matin. La météo avait prévu la pluie mais on espérait une erreur :). Ce sera donc journée shopping à Shibuya pour éviter de trop se mouiller.

Après un petit déjeuner à l’hôtel, direction le métro à trente secondes à pieds. Mais avant de partir, arrêt au konbini du coin pour l’achat obligatoire du parapluie japonais transparent à 300 yens.

Le métro donc. C’est propre, c’est fonctionnel et c’est vraiment pas compliqué. Malgré le nombre impressionnant de lignes, d’arrêts et de directions, se retrouver est vraiment simple. Les indications sont claires, les arrêts sont communiqués sur écran le plus souvent, couplés avec les hauts parleurs qui annoncent le prochain arrêt en japonais et en anglais. Pratique.

Shibuya est le terminus de notre ligne et la gare est plutôt grande, avec beaucoup de sorties. On nous a dit de prendre la sortie Hachi-ko pour voir la fameuse statue du chien du même nom. On avait vu le film Hachi (américain) avec à la fin une photo de la statue, et on a pu la voir en vrai :). On fait la queue pour prendre une photo de la statue car elle est au moins aussi connue que le passage piéton juste derrière et tout le monde veut la voir. Cet endroit est aujourd’hui le lieu de rendez-vous des jeunes japonais avant d’aller faire les boutiques dans le quartier. On prend quelques photos et on bouge.

hachiko statue

hachiko plaque

Même si le plaisir est un peu gâché par la pluie et la température assez fraîche, il faut admettre que Shibuya c’est impressionnant. On se retrouve au milieu d’une foule massive, entourés de boutiques de plusieurs étages, de panneaux publicitaires géants, et de beaucoup de bruit provenant entre autre des écrans placés sur les bâtiments. C’est ultra moderne et c’est forcément l’image que l’on se fait du Japon avant de partir.

shopping a shibuya

Shibuya 109 : Temple de la mode.

On traverse le fameux passage piéton et on part en direction du Shibuya 109, la référence de la mode pour femmes branchées et extravagantes. Plutôt haut de gamme avec des prix élevés (indécents ?), il y a quand même de quoi faire rêver toute amatrice de shopping sur les 10 étages qui composent cette gigantesque tour qui trône à côté du Shibuya Crossing. On y reste à peu près 2h (ouch), juste à piétiner entre les boutiques sans vraiment s’attarder. Beaucoup de choix. Hélas il est interdit de prendre des photos, un vigile nous l’a clairement fait comprendre. Dommage. Pour résumer l’endroit : Du bruit, des vendeuses plutôt mignonnes, des vêtements très originaux, des chaussures qui le sont tout autant, des accessoires, le tout par millier.  On se rend dans la version pour homme du Shibuya 109. C’est toujours aussi cher, on se fait “agresser” par les vendeurs et autant le dire,  il est très difficile de trouver des vêtements à sa taille.

shibuya 109

Aucun temps mort avec la pluie, on continue notre journée, on traîne à droite à gauche dans le quartier, on s’arrête pour manger un peu plus haut. On fait un petit arrêt par le Disney Store et sa jolie devanture, par le Tower Records, grand magasin de musique indépendante. Nous arrivons finalement à l’entrée de la forêt où se trouve le Meiji-Jingu dans le quartier d’Harajuku.

shopping shibuya

Sanctuaire Meiji-Jingu : Forêt zen au milieu de la jungle urbaine.

EDIT : ARTICLE COMPLET SUR LE MEIJI JINGU ICI

On franchit le gigantesque Tori à l’entrée et d’un seul coup c’est comme si on avait quitté Tokyo. Le sanctuaire est situé au milieu d’une forêt et on n’entend plus que le bruit des éléments : le vent dans les arbres, l’écoulement des ruisseaux, les pas des gens sur les graviers et le son de la pluie sur les parapluies. Ambiance zen garantie. On marche, bercés par ces sons jusqu’au sanctuaire. Ici encore, ambiance magique, toujours dans un esprit de repos et de calme absolu, les gens restent respectueux du lieu, certains viennent y faire une prière. On reste une bonne heure à visiter les différents recoins de l’endroit et on décide de repartir. On en avait presque oublié qu’on avait un petit peu froid et qu’on avait les pieds trempés.

meiji jingu

meiji

Malgré tout, la pluie ayant eu raison de notre motivation, nous décidons de retourner à l’hôtel, la météo prévoit du beau temps pour le lendemain, une autre grosse journée nous attend.

Poster un Commentaire