En Passant par le Japon – Blog voyage Japon

Première journée à Nagasaki : devoir de mémoire.

En ce début de mois de Février nous nous sommes rendus dans la ville de Nagasaki, au sud ouest de Fukuoka sur l’île de Kyushu. Cette ville m’a toujours intrigué car finalement peu de personnes en parlent. Entre son passé récent avec la bombe atomique et son histoire de port marchand avec l’Europe et la Chine, cette ville devait avoir un grand nombres de contrastes et une variété impressionnantes de choses à offrir, voir et ressentir. Nous avons vu tellement de choses en 2 jours que nous préférons séparer le périple en deux articles également. Allez c’est parti pour cette première journée à Nagasaki.

Première journée à Nagasaki : Départ de Fukuoka aux aurores.

Notre bus pour Nagasaki est à 7h24 exactement et part du Hakata bus terminal à côté de la Hakata Station. Réveil à 5h30 pour être prêts à temps. On est à presque 30 minutes de la Hakata Station donc on va la jouer large quand même. La veille on s’est couchés un peu tard en plus donc le réveil fut un peu difficile. Heureusement le petit vent froid en sortant nous mettra le coup de fouet dont on avait besoin. Il nous fera même accélérer le pas. On arrivera finalement avec 20 minutes d’avance, le temps de se prendre un petit truc au conbini avant d’embarquer pour 2h45 de bus.

Premiers pas dans Nagasaki.

Nous sommes arrivés à Nagasaki à 10h environ. Pas de temps à perdre, on a un programme un peu chargé, et on a pour habitude de se perdre facilement il ne faut pas l’oublier.

parcours journée à nagasaki

Il semblerait que la ville ait un réseau de bus et de tram assez développé. On regarde vite fait comment ça fonctionne et hop, on embarque dans le tram pour le nord de la ville.

trams nagasaki

C’est une fois dans le tram qu’on se rend compte qu’il existe des pass journée à ¥500 qui permettent un usage illimité du réseau. Sinon le trajet est à ¥110 donc ça va encore. On arrivera assez vite au parc de la paix.

Le parc de la paix de Nagasaki.

Pas grand monde lors de notre visite du parc et c’est tant mieux. On monte les quelques marches avant d’arriver face à une statue qui se dessine au loin. Imposante, le bras droit pointant vers le ciel et le gauche vers…la gauche. Le bras au ciel pointant la menace nucléaire et le gauche symbolisant la paix dans le monde.

Le parc n’est pas très grand et contient des statues venues du monde entier en mémoire de la tragédie de la bombe du 9 aout 1945. On décide de bien en faire le tour pour ne rien manquer et on se dirige ensuite vers les autres lieux annexes au parc, dont l’hypocentre de la bombe, le mémorial des victimes et le musée.

Juste à côté du parc, l’hypocentre de la bombe et les restes de la cathédrale Urakami qui a été reconstruite quelques centaines de mètres plus loin ensuite.

Le musée de la bombe.

Nous continuons notre journée à Nagasaki par la visite du musée de la bombe. Celui de Hiroshima nous avait déjà bien marqué, il en sera de même pour celui-ci. Un deuxième exemple des effets de la bombe A sur les populations civiles. On y apprend les conséquences sur le corps humain et la nature, la composition de la bombe ainsi que l’histoire des décisions qui ont mené à son utilisation. Beaucoup de photos, objets d’époque et reconstitutions. On peut également toucher certains objets retrouvés sur le site. Notamment une bouteille de verre complètement fondue par les 3000° de l’explosion.

musée de la bombe nagasaki
À l’entrée du musée, accueillis par une pendule qui s’est arrêté à 11h02, heure de l’explosion.

On ressort et il faut avouer que ça fait du bien de revoir un peu la lumière et le soleil. On se pose tranquillement quelques minutes avant de se mettre en route vers un endroit où manger entre ici et notre prochaine destination.

La spécialité de Nagasaki : le saraudon et le chanpon.

Il ne nous faudra pas longtemps pour trouver un restaurant qui propose ces deux plats. Je prendrai le Chanpon et Cindy les Saraudon. En gros c’est le même plat mais avec des nouilles différentes. Celles du Chanpon sont plus épaisses et avec une soupe tandis que le Saraudon est sur une base de nouilles fines et grillées. Visuellement ça n’envoie pas du rêve, mais en bouche c’est plutôt pas mauvais, sans être exceptionnel pour autant.

Chanpon
Saraudon

Base de nouilles, porc, choux, soja et légumes avec une sauce qui donne cet aspect bien moche à l’ensemble.

La cathédrale Urakami.

On continue notre périple vers la cathédrale Urakami. Détruite par la bombe, elle a été reconstruite en 1959. Elle fut construite à l’origine pour les chrétiens qui avaient été persécutés pendant la période Edo entre 1603 et 1827.

 À l’intérieur c’est assez joli, avec des vitraux bien entretenus. La visite se fait rapidement puisque l’accès est très limité. Il faut dire que ça fait bizarre de voir des églises au Japon dans ce style. On en voit quelques unes de temps en temps mais ce sont des bâtiments post modernes avec des design futuristes. Ici on reconnait déjà plus une cathédrale romane (ou néoromane). Par contre, Japon oblige, il y a le tampon à faire à la sortie comme sur tous les sites de visites.

Le mémorial pour les victimes.

On se rend compte en sortant de la cathédrale que l’on a oublié ce point de visite. Il s’agit d’un lieu de recueillement pour les victimes de la bombe atomique.

Le hall du souvenir. Pour la mémoire de tous ceux qui ont péri dans l’explosion.
mémorial pour les victimes

L’extérieur propose également un point de vue sympa sur la ville.

Sanno Shrine.

Toujours à pieds on continue notre chemin vers le sanctuaire Sanno. Celui-ci à la particularité d’avoir un Tori à un seul pied. En effet, l’explosion de 1945 l’a coupé en deux. Le pied restant est toujours debout. Le souvenir de la bombe n’a jamais très loin lors de cette première journée à Nagasaki.

Autre particularité de ce sanctuaire, les deux camphriers devant l’entrée. Ces deux arbres ont subi le souffle de l’explosion et ont été complètement dénudés. Ils ont malgré tout survécu et sont aujourd’hui aussi forts qu’avant l’explosion. Classés monument naturel.

Le check-in pour l’hôtel à 15h est déjà loin derrière nous, on n’a pas vu le temps passer. On décide avant d’y aller de visiter un autre sanctuaire qui se trouve assez proche de l’hôtel. Cela nous permettra de faire d’une pierre deux coups comme ça. On sait très bien que si on se pose sur un lit ne serait-ce que 20 secondes on ne se réveillera pas avant la tombée de la nuit.

Le sanctuaire Suwa.

Cette fois-ci on prendra le tram pour nous y rendre. En effet il est beaucoup plus au sud que le reste de toutes les visites de la journée. Un joli sanctuaire perché au sommet d’une colline (ah les escaliers).

Cette fois-ci direction l’hôtel pour récupérer les clés de la chambre et pour se poser quelques minutes. Maintenant il faut qu’on aille admirer le point de vue sur la ville au crépuscule et de nuit au Mont Inasa. Le repos ce ne sera pas pour tout de suite. La fatigue c’est dans la tête 😀

Quel hôtel nous avons choisi ?

Il n’est jamais simple de trouver un hôtel lorsque l’on se rend dans une ville pour la première fois et que l’on ne la connait pas du tout. Nous avons opté comme pour Hiroshima avec un Hôtel de la chaîne APA. Ces hôtels sont plutôt cools et proposent le confort nécessaire surtout pour une nuit ou deux. Les prix sont généralement assez bas.

Nous avons pris le APA hôtel Nagasaki Ekimae car il est situé juste en face de la gare de Nagasaki, point de départ de tous les trams et trains. Idéal donc. En plus il y a un bar Irlandais juste à côté de la réception 😉 (avec Happy hour !!)

Voir tous les hôtels à Nagasaki sur Booking

Inasayama : la vue à 1 million de dollars.

Mission : trouver le moyen de se rendre au téléphérique pour accéder au sommet. La solution à pieds est toujours dispo mais à ce moment précis est inconcevable. Il reste alors le bus et le tram, on a choisi le bus. Il arrivera en 10 minutes à la station du téléphérique et il ne nous restera plus qu’à monter. ¥1230 l’aller-retour. On y restera de 17h à 19h30 à peu près pour profiter du coucher de soleil et de cette vue considérée comme l’une des 3 plus belles vue de nuit du monde.

Il y avait énormément de vent la haut et nous n’avons pas réussi à avoir de vue assez stable pour réaliser une photo avec pause longue et ce résultat est le meilleur que nous ayons obtenu 🙁

Allez la journée touche à sa fin. On retourne à l’hôtel pour une nuit de repos bien méritée. Demain sera une grosse journée à nouveau et il reste beaucoup à découvrir.

La suite de nos aventures à Nagasaki c’est par ici 🙂

Cet article contient un lien d’affiliation. Cela n’a aucun impact sur le prix pour vous mais nous permettra de toucher une petite commission. Vous avez une bonne adresse et nous on touche un peu d’argent, tout le monde est content 😉 Vous n’avez évidemment aucune obligation de l’utiliser, mais en passant par ce lien vous nous permettez de continuer le boulot pour vous aider toujours plus à organiser votre voyage au Japon.

S’abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Noriach

Bonjour!
Actuellement dans le train pour Nagasaki, je voulais vous remercier très chaleureusement pour ce partage d’expérience 🙂
Grâce à vous, j’ai un beau parcours que j’ai trop hâte de commencer.

<3 sur vous!

2
0
On adorerait votre avis, n'hésitez pas à commenter ;) x
()
x