Yanesen (Tokyo) : une balade dans le vieux Japon

Mis à jour le

Aujourd’hui je vous emmène faire une promenade à Yanesen, concentration de trois quartiers : Yanaka, Nezu et Sendagi. Yanesen est une zone à Tokyo célèbre pour avoir gardé le charme d’avant guerre. En effet le quartier, de par sa localisation n’a pas subi de dégâts lors de la seconde guerre mondiale. Il regorge encore de pleins de petits endroits, de sanctuaires et de temples datant de l’époque Edo et encore assez peu connus. Je vous propose de me suivre pour cette balade en images dans le vieux Tokyo.

Se rendre à Yanesen

Je vais vous faire un tour en partant de la gare de Nippori, voir ce qu’on a trouvé de cool à Yanesen et retourner à la gare de Nippori sans jamais revenir sur nos pas. Une boucle quoi. N’hésitez pas en revanche à vous perdre dans les rues entre 2 lieux c’est ce qui fera toute la beauté du périple.

Vous l’aurez donc compris, pour commencer la visite il faut se rendre à la gare de Nippori. C’est la gare la plus simple d’accès et la plus desservie pour visiter Yanesen. En effet, celle-ci se trouve sur la Yamanote et également la gare d’arrivée/départ pour Narita. Le début de notre balade va commencer par Yanaka.

Kyoo-ji : un petit temple sur le chemin

Kyoo-ji

Vous le verrez assez vite en vous dirigeant vers Yanaka depuis la gare, c’est un quartier à temples et sanctuaires. Je vous parle du Kyoo-ji car c’est l’un des premiers que l’on croise. Mais n’hésitez pas à aller faire un tour dans les quelques autres temples tout proches. Il y a très peu de touristes dans cette zone et les visites se font donc dans le calme. Une très bonne mise en bouche pour rentrer dans l’ambiance “shitamachi” (ville basse, populaire) traditionnelle de Yanesen.

Yanaka Ginza : la rue commerçante et ses chats

yanaka ginza

En continuant votre chemin, vous tomberez naturellement sur Yanaka Ginza. Dans cette rue commerçante au charme tout particulier vous trouverez un grand nombre d’échoppes. C’est le coin idéal pour déguster des spécialités, boire du thé et ramener des souvenirs typiques. Vous y croiserez aussi pas mal de chats. C’est très agréable de flâner dans cette rue et d’y observer la vie quotidienne des japonais.

Je conseille de vraiment prendre son temps dans cette rue pour profiter de l’ambiance. On oublie très vite qu’on est à Tokyo et ça c’est un sentiment assez unique. Perdez-vous un peu dans les ruelles adjacentes, bordées par ces anciennes bâtisses. Dépaysement garanti.

Cherchez le Kanon-ji et son mur d’enceinte si particulier. C’est un autre temple de Yanaka qui vaut également le détour.

Un autre temple un peu particulier, le Kokozan Daienji avec ses deux “sections” sur le bâtiment principal mérite aussi un peu d’attention.

kokozan daienji

Avant de changer d’endroit, profitez d’être à Yanaka pour prendre quelque chose à grignoter. Il y a de quoi faire dans ces rues : taiyaki, brochettes… On va descendre tranquillement jusqu’à notre prochain point de visite. Ce qui fait le charme de cette balade dans Yanesen, c’est de se perdre un peu. Je le répète encore mais faites des détours dès que vous le pouvez.

Nezu-Jinja : le plus beau sanctuaire de Yanesen

De plus en plus plébiscité, ce magnifique sanctuaire est aujourd’hui quasiment un indispensables des visites à Tokyo. Vous le retrouverez, lui et plein d’autres dans mon article sur les temples et sanctuaires incontournables de Tokyo. Il est surtout célèbre pour son festival des azalées se tenant d’avril à mai. Une colline entière, remplie de plus de 3000 azalées en fleurs viennent sublimer les pourtours du Nezu-Jinja. Il vaut également le détour pour ses allées de Torii. Ses fameuses allées que l’on trouve notamment au Fushimi Inari Taisha de Kyoto. Ici c’est plus petit mais ça reste toujours aussi magnifique (et photogénique).

Il y a également deux magnifiques portes et certains détails sur les ornements ne seront pas sans rappeler le magnifique Tosho-gu de Nikko.

À partir d’ici je vous propose de revenir vers Yanaka mais en faisant un détour par un temple assez méconnu. Histoire de faire une boucle, de ne pas revenir sur nos pas et de découvrir d’autres choses 🙂 On continue donc avec une quinzaine de minutes de marche dans les rues de Yanesen.

Jomyo-in : le temple aux milliers de Jizo

jomyoin yanesen

Assez atypique et planté au sud du gigantesque cimetière de Yanaka, le Jomyo-in vaut le détour pour son originalité. En effet, vous trouverez ici 84000 statuettes de Jizo (gardiens des enfants).

C’est simple il y en a partout, en plus ou moins bon état. Profitez de la balade dans les allées de Jizo, ce n’est pas tous les jours que l’on tombe sur un temple comme ça au Japon. Au final on en fait assez vite le tour mais je trouvais l’endroit suffisamment intéressant pour vous en faire profiter. Si jamais vous n’êtes pas encore rassasiés, il y a le Kan-Eiji juste à côté. Sympa aussi mais plus classique.

Kan eiji yanaka yanesen

Le cimetière de Yanaka : un incontournable de Yanesen

Le cimetière de Yanaka est un cimetière gigantesque. Il s’étend sur plus de 10 hectares et comporte environ 7000 tombes. Il est tellement grand qu’il possède son propre Koban (poste de police). Après le Jomyo-in remontez en passant par le cimetière et ses nombreuses allées. Les cimetières japonais sont toujours agréables à visiter et celui-ci ne déroge pas à la règle.

Le cimetière est également célèbre (comme pour le quartier de Yanaka en général) pour la présence de nombreux chats dans les parages.

Si vous êtes à Tokyo pendant la période de floraison des cerisiers, il fait également partie des plus célèbres spots pour les admirer. Voilà qui nous amène à notre dernier lieu de visite de Yanesen.

Tenno-ji : petit temple et très beau Bouddha

tennoji Yanesen

Pour boucler la boucle avant le retour à la gare, voici le Tenno-ji. Petit temple de quartier très simple et pourtant il se dégage ici une atmosphère assez singulière. Probablement grâce à sa magnifique statue de Bouddha en bronze plutôt impressionnante. Il ne faudra pas longtemps pour en faire le tour mais y rester un peu permet de profiter du silence et de l’ambiance propre à Yanaka.

Ce temple est le petit coup de cœur pour moi à Yanaka. On tombe dessus sans trop le chercher quand on se balade dans le cimetière, l’entrée ne paye pas de mine mais à l’intérieur c’est vraiment super chouette.

tennoji

Fin de la balade à Yanesen

Voilà, comme l’avez vu sur le plan en début d’article, on a fini la boucle. Bien évidemment, cet ordre des choses n’est pas du tout figé. Il va dépendre du temps que vous avez et de vos centres d’intérêts mais je trouve que cela résume assez bien Yanesen. Les points d’intérêts sont suffisamment éloignés les un des autres pour profiter de l’ambiance des rues si typiques de ce quartier entre deux d’entre eux. Yanesen est de moins en moins “hors des sentiers battus” mais ne subit pas encore tout l’afflux de touristes des quartiers plus célèbres de Tokyo. Yanesen me fait un petit peu penser à Zoshigaya à Ikebukuro, en plus grand et plus ancien. Si vous n’avez pas toute une journée à consacrer à Yanesen, piochez dans les suggestions mais essayez d’y aller quand même. C’est un quartier qui prouve que Tokyo n’est pas que néons et grattes-ciel remplis de salary-men en costumes.

3
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
RokusanMatt Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Rokusan
Invité

Quand je pense que certains voyageurs (dont moi la première fois !) ont peur de s’ennuyer à Tokyo alors qu’en 10 jours sur place je n’ai même pas eu le temps de découvrir ce beau secteur … !
Merci pour la découverte. Je retourne à Tokyo en janvier 2020 et je cherche justement des quartiers plus “secrets” que je n’ai pas encore visité. La map toute faite est vraiment parfaite, je m’en servirais une fois sur place et je vous en ferais un retour ! 🙂